Webdisclosure.fr

Search

AIR LIQUIDE (EPA:AI) Air Liquide : 1er trimestre 2018 : Croissance comparable des ventes du Groupe : +6 %

Directive transparence : information réglementée Divers historique

25/04/2018 07:20

10/07/2018 08:30
10/07/2018 08:30
06/07/2018 16:38
06/07/2018 16:38
06/07/2018 15:04
06/07/2018 15:04
05/07/2018 18:42
05/07/2018 18:41
28/06/2018 18:09
06/06/2018 15:06

Forte dynamique dans toutes les activités

Regulatory News:

Air Liquide (Paris:AI):

Chiffres clés   T1 2018   T1 2018/
T1 2017
publié
  T1 2018/
T1 2017
comparable1
  • Chiffre d’affaires Groupe
    dont Gaz & Services

 

 

5 010 M€
4 831 M€

 

-3,2 %
-4,3 %

 

+6,0 %
+5,0 %

  • Cash flow/ventes
  19,5 %        

Faits marquants du 1 er trimestre 2018

  • Contrats long terme : oxygène pour la pétrochimie (Etats-Unis), hydrogène pour la chimie (Benelux)
  • Démarrages : la plus grande unité d’oxygène au monde (Afrique du Sud), unités de biométhane (Etats-Unis et Europe)
  • Acquisitions dans la Santé (Arabie saoudite et France)
  • Innovation et nouveaux marchés : centre d’opération et d’optimisation d’unités Grande Industrie (Malaisie), création du consortium “H2 mobility” (Japon), nouvelles stations de recharge en hydrogène pour la mobilité (Japon et France)
  • Paramètres externes : effet défavorable du change

1 Hors effets de change, d’énergie et de périmètre significatif.

Commentant le premier trimestre 2018, Benoît Potier, Président-Directeur Général du groupe Air Liquide, a déclaré :

« La croissance comparable du chiffre d’affaires sur les trois premiers mois de l’année est très solide. Elle s’est accélérée par rapport aux trimestres précédents dans une conjoncture économique plus favorable. Le niveau d’activité en termes de nouveaux projets chez nos clients est également plus soutenu.

L’ensemble de nos activités a su tirer parti de cet environnement. On note plus particulièrement la progression de la Grande Industrie, portée par une demande plus forte en Europe ainsi que par des démarrages et montées en puissance de nouvelles unités, et la croissance soutenue de l’Industriel Marchand. Ce trimestre est aussi marqué par l’amélioration de l’activité en Ingénierie & Construction et par le développement toujours dynamique de l’activité Marchés Globaux & Technologies. Par ailleurs, toutes les géographies sont en croissance, notamment l’Asie avec une progression à deux chiffres des ventes en Chine.

Le Groupe continue à générer des gains d’efficacité opérationnelle récurrents et de nouvelles synergies liées à l’intégration d’Airgas. Le cash flow reste élevé permettant la poursuite d'investissements ciblés. Au premier trimestre, nos décisions d’investissement s’élèvent à près de 600 millions d’euros et contribueront à la croissance future du Groupe.

Ainsi, dans un environnement comparable, Air Liquide est confiant dans sa capacité à réaliser en 2018 une croissance du résultat net, calculée à change constant et hors éléments exceptionnels 1 de 2017. »

1 Exceptionnels de 2017 : éléments exceptionnels ayant un impact net positif sur le résultat net 2017 et sans effet sur la trésorerie.

Le chiffre d’affaires du Groupe au 1 er trimestre 2018 s’élève à 5 010 millions d’euros, soit une progression de +6,0 % en données comparables2. Les activités Gaz & Services, Ingénierie & Construction et Marchés Globaux & Technologies contribuent à cette croissance dynamique dans un environnement économique plus favorable. Ce dernier impacte positivement à la fois la base3 de l’activité Gaz & Services du Groupe et l’activité de nos clients dont les projets sont plus nombreux. Ce niveau de croissance fait suite à une progression des ventes déjà solide au 4ème trimestre 2017 (+4,5 %). En variation publiée, le chiffre d’affaires du Groupe est en retrait de -3,2 % par rapport au 1er trimestre 2017 en raison d’un fort effet de change négatif (-8,2%), d’un effet de périmètre (-0,7 %) et d’un impact légèrement négatif de l’énergie (-0,3 %).

Le chiffre d’affaires Gaz & Services s’établit à 4 831 millions d’euros pour les trois premiers mois de l’année, en hausse de +5,0 % en données comparables. Il est en repli de -4,3 % en variation publiée par rapport à la même période en 2017 en raison principalement de l’effet de change négatif et d’un effet de périmètre.

Toutes les géographies progressent en croissance comparable. Les économies en développement enregistrent une croissance des ventes de +10,7 % au 1er trimestre 2018.

Les ventes Gaz & Services progressent, en croissance comparable, dans toutes les activités au 1er trimestre 2018 :

  • Les ventes Industriel Marchand affichent une croissance de +4,2 %. Elles progressent dans toutes les régions et en particulier dans les économies en développement. En Amériques, la demande augmente dans tous les segments de marché et en particulier dans le secteur manufacturier. Chez Airgas, les ventes de gaz en bouteilles et d’équipements associés sont solides. En Europe, l’activité se maintient à un niveau solide malgré un effet calendaire défavorable. Tous les pays contribuent à la croissance et la demande reste dynamique en Europe de l’Est. En Asie, la croissance de la Chine se poursuit, à un rythme supérieur à +15 %, avec des volumes de gaz sous forme liquide ou en bouteilles en forte progression, notamment pour les secteurs de l’automobile, de la fabrication métallique et de la recherche. L’Australie renoue avec la croissance. L’effet prix global à +2,1 % au 1er trimestre 2018 s’est renforcé par rapport au 4ème trimestre 2017.
  • La Grande Industrie affiche une croissance des ventes de +6,0 %, nettement supérieure par rapport au 4ème trimestre 2017. La Grande Industrie connaît une nette reprise en Europe, notamment grâce à une demande soutenue en hydrogène pour les marchés du raffinage et de la pétrochimie ainsi qu’à une forte activité des unités de cogénération au Benelux. En Amériques, l’activité est portée par la hausse des ventes de gaz de l’air aux Etats-Unis et au Canada, et par le démarrage d’une unité de production d’oxygène pour un aciériste en Argentine. En Asie, l’activité bénéficie des démarrages d’unités de gaz de l’air en Chine et d’une demande soutenue en hydrogène en Corée du Sud. La zone Afrique Moyen-Orient affiche une croissance élevée en raison du démarrage de la plus grande unité d’oxygène au monde en Afrique du Sud et de la contribution du site de production d’hydrogène de Yanbu en Arabie saoudite qui tourne à pleine capacité.
  • L'Électronique progresse de +5,7 % au 1er trimestre 2018, portée par une croissance des ventes à deux chiffres en Asie et par des ventes globales d’équipements et installations élevées. L’Asie bénéficie des démarrages et montées en puissance d’unités de production de gaz vecteurs en Chine et au Japon, et d’une demande toujours soutenue en matériaux avancés.
  • La Santé demeure solide avec une progression des ventes de +4,9 %. Toutes les géographies sont en croissance ce trimestre et l’activité est particulièrement dynamique dans les économies en développement, notamment en Amérique du Sud. L’activité Santé à domicile continue de progresser et la demande pour la prise en charge du diabète reste vigoureuse. La croissance est également portée par une forte demande en Ingrédients de spécialité destinés au marché de la cosmétique. Le Groupe poursuit sa stratégie d’acquisitions ciblées avec deux nouvelles acquisitions en France et en Arabie saoudite.

2 Variation comparable : hors effets de change, d’énergie et de périmètre significatif.
3 Variation comparable hors contribution des démarrages, montées en puissance et des petites acquisitions.

Après plusieurs trimestres difficiles et une stabilisation au 4ème trimestre 2017, les ventes Ingénierie & Construction renouent avec la croissance au 1er trimestre 2018 pour atteindre 85 millions d’euros. L’amélioration des prises de commandes se poursuit.

L’activité Marchés Globaux & Technologies poursuit son développement dynamique. Ses ventes s’établissent à 94 millions d’euros, en progression de +24,4 % en données comparables. Tous les segments de marché sont en croissance. L’activité bénéficie notamment des démarrages d’unités dans le secteur du biométhane et de ventes élevées dans le secteur maritime. Par ailleurs, l’hydrogène énergie pour la mobilité poursuit son développement.

Le Groupe poursuit ses efforts de compétitivité et a généré 79 millions d’euros de gains d’efficacité opérationnelle. Les synergies de coûts et de ventes liées à l’acquisition d’Airgas se sont également poursuivies pour atteindre un montant cumulé depuis l'acquisition de 237 millions de dollars américains.

La capacité d’auto-financement (cash flow) avant variation du besoin en fonds de roulement pour les trois premiers mois de l’année atteint 975 millions d’euros et s’établit à 19,5 % des ventes.

La présentation de la publication est disponible à partir de 9h00 (heure de Paris) sur www.airliquide.com

Tout au long de l’année suivez l’actualité d’Air Liquide sur @AirLiquideGroup

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Assemblée Générale Mixte :
Mercredi 16 mai 2018

Date de détachement du coupon :
Lundi 28 mai 2018

Mise en paiement du dividende :
Mercredi 30 mai 2018

Chiffre d’affaires et résultats du 1 er semestre 2018 :
Lundi 30 juillet 2018

 

Air Liquide est le leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé. Présent dans 80 pays avec environ 65 000 collaborateurs, le Groupe sert plus de 3,5 millions de clients et de patients. Oxygène, azote et hydrogène sont des petites molécules essentielles à la vie, la matière et l’énergie. Elles incarnent le territoire scientifique d’Air Liquide et sont au cœur du métier du Groupe depuis sa création en 1902.

 

Air Liquide a pour ambition d’être le leader de son industrie, d’être performant sur le long terme et de contribuer à un monde plus durable. Sa stratégie de transformation centrée sur le client vise une croissance rentable dans la durée. Elle s’appuie sur l’excellence opérationnelle et la qualité des investissements, de même que sur l’innovation ouverte et l’organisation en réseau mise en place par le Groupe à l’échelle mondiale. Grâce à l’engagement et l’inventivité de ses collaborateurs pour répondre aux enjeux de la transition énergétique et environnementale, de la santé et de la transformation numérique, Air Liquide crée encore plus de valeur pour l’ensemble de ses parties prenantes.

 

Le chiffre d’affaires d’Air Liquide s’est élevé à 20,3 milliards d’euros en 2017. Ses solutions pour protéger la vie et l’environnement représentent plus de 40 % de ses ventes. Air Liquide est coté à la Bourse Euronext Paris (compartiment A) et appartient aux indices CAC 40, EURO STOXX 50 et FTSE4Good.

Chiffre d’affaires du 1 er trimestre 2018

En hausse de + 6,0 %, les ventes du Groupe affichent une augmentation de la croissance comparable pour le 6 ème  trimestre consécutif. Dans un environnement favorable, elles sont soutenues par une forte croissance de la base de l’activité Gaz & Services, par l’amélioration de l’activité en Ingénierie & Construction et le dynamisme des Marchés Globaux & Technologies. Les appels d’offres pour de nouveaux projets en Grande Industrie sont également en forte augmentation.

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 5 010 millions d’euros, en variation publiée de - 3,2 % du fait principalement d’un effet de change fortement négatif de - 8,2 %. Le chiffre d’affaires Gaz & Services s’élève à 4 831 millions d’euros, en croissance comparable de + 5,0 % avec une forte contribution de toutes les activités et géographies. En Industriel Marchand, la croissance reste très solide dans toutes les zones et la hausse des ventes de + 6,0 % en Grande Industrie bénéficie de démarrages d’unités et d’une demande élevée des clients.

Les efforts de productivité ont permis de réaliser 79 millions d’euros d’efficacités et 22 millions de dollars américains de synergies Airgas au 1er trimestre 2018, soit 237 millions de dollars américains de synergies cumulées. La capacité d’autofinancement avant variation du besoin en fonds de roulement s’établit à 976 millions d’euros et atteint 19,5 % des ventes.

Le regain d’activité constaté ces derniers mois concernant les nouveaux projets d’investissement se traduit par une hausse des principaux indicateurs : le portefeuille d’opportunités à 12 mois atteint 2,3 milliards d’euros, les décisions d’investissement 565 millions d’euros et les investissements en cours d’exécution 2,2 milliards d’euros.

Faits marquants du 1 er trimestre 2018

DÉVELOPPEMENTS INDUSTRIELS

  • Un an après le lancement de son premier centre d’opération à distance en France, Air Liquide a inauguré en janvier en Malaisie un nouveau centre “Smart Innovative Operations (SIO)” pour la région du Sud-Est de l’Asie Pacifique. Ce centre SIO permet de gérer à distance la production de 18 unités Grande Industrie d’Air Liquide dans huit pays de la région, d’optimiser leur consommation d’énergie et d’améliorer leur fiabilité. Air Liquide a investi 20 millions d’euros dans ce projet.
  • En février, Air Liquide a annoncé avoir récemment procédé au démarrage de la plus grande unité de production d’oxygène du monde pour Sasol, entreprise internationale intégrée des secteurs de l’énergie et de la chimie. Air Liquide a investi environ 200 millions d’euros pour la construction de cette unité d’une capacité totale de 5 000 tonnes d’oxygène par jour à Secunda (à 140 km environ à l’est de Johannesburg). Elle est gérée et exploitée par Air Liquide, Sasol ayant choisi d’externaliser ses besoins en oxygène à un spécialiste de la production de gaz industriels pour la première fois sur ce site.
  • En avril, Air Liquide a annoncé avoir signé un nouveau contrat à long-terme aux Etats-Unis avec LyondellBasell, un des leaders mondiaux dans le plastique, les produits chimiques et le raffinage, pour la fourniture d’oxygène à leur nouvelle usine pétrochimique au Texas dont l’achèvement est attendu pour 2021. Cette nouvelle usine d’oxyde de propylène / alcool butylique tertiaire (PO/TBA) devrait être la plus grande usine de ce type au monde une fois construite. L’oxygène sera fourni à travers le réseau Air Liquide de canalisations qui s’étend sur plus de 3 000 kilomètres le long des côtes du Texas et de la Louisiane, l’un des réseaux les plus étendus au monde.
  • Air Liquide a annoncé en avril avoir signé un nouveau contrat à long-terme avec Covestro, leader mondial dans la fabrication de matériaux polymères high-tech, pour la fourniture d’hydrogène à leur site de production situé dans la zone portuaire d’Anvers. Air Liquide va investir 80 millions d’euros dans la construction d’une unité de production d’hydrogène dotée d’une nouvelle technologie propriétaire qui améliore l’efficacité énergétique et l’impact environnemental global du processus de production à travers un modèle de capture et de valorisation du CO 2 qui s’inscrit dans un schéma d’économie circulaire. L’hydrogène produit permettra également à Air Liquide d’alimenter les clients de ce bassin industriel en Europe.

DÉVELOPPEMENTS DANS LA SANTÉ

  • Avec l’acquisition de la division Respiratoire de Thimar Al Jazirah Company (TAC) en Arabie saoudite début janvier, Air Liquide lance son activité Santé à domicile en Arabie saoudite, où le Groupe fournit déjà des gaz médicaux aux hôpitaux. Cette division, acquise par Air Liquide via une prise de participation majoritaire (60%), est spécialisée dans la distribution d’équipements respiratoires et les services liés au diagnostic des troubles du sommeil pour les patients souffrant de pathologies respiratoires. TAC est le principal acteur local dans ce domaine, avec plus de 1 400 patients pris en charge à domicile dans tout le pays. En 2016, la division Santé à domicile de TAC a généré un chiffre d’affaires de plus de 5,5 millions d’euros.
  • Air Liquide étend son offre de services dans la Santé à domicile avec l’acquisition début avril de la start-up EOVE, société française de conception et de fabrication de ventilateurs destinés à la prise en charge à domicile de personnes souffrant d’insuffisances respiratoires chroniques. EOVE a développé une solution innovante : un ventilateur portable connecté qui prend en compte les besoins de mobilité des patients et facilite la pratique des médecins.

PROJETS EN INNOVATION ET TECHNOLOGIE

  • Air Liquide et 10 grandes entreprises japonaises issues de différentes industries et de la finance, ont annoncé en mars la création du consortium “Japan H2 Mobility” avec pour objectif d'accélérer le déploiement au Japon de stations et de voitures fonctionnant à l’hydrogène. Les 11 sociétés fondatrices contribueront au développement d’une infrastructure hydrogène à grande échelle afin de construire un réseau de 320 stations d’ici 2025 et 900 d’ici 2030. Aujourd’hui, près de 100 stations sont déjà en service au Japon. Pour sa part, Air Liquide installera et opérera une vingtaine de stations d’ici 2021.
  • Air Liquide a inauguré en mars une nouvelle station hydrogène près de Versailles en France. Cette station alimentera les deux bus à hydrogène qui seront mis en service en 2019 et la flotte des taxis hydrogène parisiens “Hype” qui connait un fort développement avec 75 véhicules hydrogènes et 200 prévus fin 2018. Il s’agit de la troisième station hydrogène installée par Air Liquide en région parisienne.
  • Air Liquide a mis en service, depuis le début de l’année 2018, trois nouvelles unités de production de biométhane aux Etats-Unis, en France et au Royaume-Uni, doublant ainsi sa capacité de production de biométhane qui atteint désormais 60 MW, équivalent à 500 GWh en année pleine de production. Le Groupe a décidé, au cours des quatre dernières années, près de 100 millions d’euros d’investissements dans la production de biométhane et exploite aujourd’hui 10 unités de production dans le monde, destinées à purifier le biogaz pour le transformer en biométhane et l’injecter dans les réseaux de gaz naturel.

EMPRUNT OBLIGATAIRE

  • En mars, Air Liquide a finalisé avec succès sa première émission obligataire sur le marché domestique chinois (“Panda”) pour un montant nominal total de 2,2 milliards de Renminbis, environ 280 millions d’euros, et devient ainsi l’une des premières entreprises européennes à émettre sur ce marché. Cette transaction porte des coupons de 5,95 % et 6,40 % pour des maturités respectives de 3 et 5 ans. La tranche à 5 ans, maturité la plus longue jamais réalisée par une entreprise européenne sur le marché Panda, reflète la dimension long terme des activités du Groupe. Le produit de cette émission sera utilisé pour financer de nouveaux investissements en Chine et pour refinancer la dette liée à des investissements antérieurs en Chine.

Analyse du chiffre d’affaires du 1 er trimestre

 

Sauf mention contraire, les variations du chiffre d’affaires commentées ci-dessous sont toutes des variations à données comparables, hors effets de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif. La référence à Airgas correspond aux activités Industriel Marchand et Santé du Groupe aux Etats-Unis.

CHIFFRE D’AFFAIRES

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

  T1 2017   T1 2018   Variation 2018/2017 publiée   Variation 2018/2017 comparable
                 
Gaz & Services   5 046   4 831   - 4,3 %   + 5,0 %
Ingénierie & Construction   53   85   + 62,7 %   + 75,2 %
Marchés Globaux & Technologies   77   94   + 21,4 %   + 24,4 %
CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL   5 176   5 010   - 3,2 %   + 6,0 %

Groupe

Le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 5 010 millions d’euros au 1er trimestre 2018. Il bénéficie d’une nouvelle hausse de la croissance comparable qui s’établit à + 6,0 %, soutenue par des ventes Gaz & Services élevées, l’amélioration de l’activité en Ingénierie & construction et une activité Marchés Globaux & Technologies en fort développement. L’effet de change est fortement négatif à - 8,2 %, essentiellement du fait de l’appréciation de l’euro par rapport au dollar américain. L’effet énergie est légèrement négatif et s’établit à - 0,3 %. La vente de l’activité Réfrigérants d’Airgas fin 2017 génère un effet périmètre significatif de - 0,7 %. Ainsi, le chiffre d’affaires affiche une variation publiée en retrait de - 3,2 %.

Gaz & Services

Le chiffre d’affaires Gaz & Services atteint 4 831 millions d’euros, en croissance comparable de + 5,0 % avec une forte contribution de toutes les activités et géographies. La croissance en Industriel Marchand est soutenue et l’activité Grande Industrie bénéficie d’un démarrage significatif en Afrique du Sud ; dans la Santé la croissance est solide et la demande reste très dynamique en Electronique, en ligne avec celle du 4ème trimestre 2017. Les ventes publiées sont en retrait de - 4,3 % du fait des effets négatifs de change, d’énergie et de périmètre significatif (à - 8,3 %, - 0,3 % et - 0,7 % respectivement).

(en millions d’euros)

  T1 2017   T1 2018   Variation 2018/2017 publiée   Variation 2018/2017 comparable
                 
Amériques   2 142   1 901   -11,3%   +4,5%
Europe   1 710   1 753   +2,5%   +3,3%
Asie-Pacifique   1 024   1 016   -0,8%   +6,8%
Moyen-Orient et Afrique   170   161   -5,4%   +16,7%
CHIFFRE D'AFFAIRES GAZ & SERVICES   5 046   4 831   -4,3%   +5,0%
Grande Industrie   1 392   1 365   -1,9%   +6,0%
Industriel Marchand   2 384   2 208   -7,4%   +4,2%
Santé   850   850   -0,1%   +4,9%
Électronique   420   408   -3,1%   +5,7%

Amériques

Le chiffre d’affaires Gaz & Services de la zone Amériques s’établit à 1 901 millions d’euros, en croissance de + 4,5 %. Il reflète un fort niveau d’activité en Grande Industrie et une croissance très solide en Industriel Marchand. La Santé poursuit son développement dynamique dans la zone.

  • La Grande Industrie affiche un chiffre d’affaires en hausse de + 4,5 %. Il bénéficie d’une forte croissance des ventes de gaz de l’air soutenue par des démarrages et des montées en puissance d’unités en Amérique du Sud, en Argentine et en Colombie, et par des prix élevés en Amérique du Nord suite aux intempéries de début d’année.
  • En Industriel Marchand, les ventes progressent de + 4,3 %. La demande est en croissance dans tous les marchés finaux et notamment le secteur manufacturier. Aux Etats-Unis, les ventes de gaz en bouteilles et de produits associés au gaz sont solides. Toutefois, la croissance est légèrement contrainte par une disponibilité insuffisante d’argon après les intempéries de début d’année. Au Canada, les volumes de gaz en bouteilles augmentent fortement et compensent des volumes d’azote liquide plus faibles du fait d’une pénurie de sable nécessaire à l’extraction pétrolière en Alberta. La croissance en Amérique du Sud reste dynamique et les volumes continuent de progresser au Brésil. Les effets prix dans la zone progressent et s’établissent à + 2,6 % soutenus par les Etats-Unis et le Canada.
  • Le chiffre d’affaires de la Santé progresse de + 8,3 % avec une contribution limitée des petites acquisitions. La croissance est forte dans les Gaz médicaux aux Etats-Unis et dans la Santé à domicile au Canada, notamment l’apnée du sommeil. Le développement de l’activité reste très dynamique en Amérique Latine.
  • Le chiffre d’affaires de l’Électronique affiche un léger retrait de - 1,1 %, du fait d’un faible niveau de ventes d’Equipements & Installations.

Europe

Le chiffre d’affaires de la zone Europe s’établit à 1 753 millions d’euros, en hausse de + 3,3 %. La croissance se stabilise à un niveau solide en Industriel Marchand malgré un effet jour ouvré défavorable. La Grande Industrie affiche une croissance en hausse soutenue par une forte demande en hydrogène. La Santé poursuit son développement régulier.

  • Le chiffre d’affaires de la Grande Industrie progresse de + 4,4 % après une année 2017 en recul. La croissance est soutenue par des volumes d’hydrogène en forte hausse, du fait du bon niveau d’activité des raffineries au Benelux et en Allemagne, ainsi que par le dynamisme des activités de cogénération favorisées par des pics de demande hivernale d’électricité. Dans les économies en développement, les ventes poursuivent leur croissance, notamment en Turquie.
  • Le chiffre d’affaires de l’activité Industriel Marchand progresse de + 3,2 % malgré un effet jour ouvré défavorable. En Europe de l’Ouest, tous les pays contribuent à la croissance. L’Italie progresse sur la plupart des segments de marché, alors que le Benelux, l’Autriche et l’Allemagne bénéficient plus particulièrement du segment des Matériaux & énergie. La croissance s’établit à deux chiffres dans les économies en développement, notamment en Pologne, Russie et Turquie, où la quasi-totalité des segments de marché sont en croissance. Les volumes d’oxygène liquide et de gaz en bouteilles sont globalement en croissance. Les effets prix continuent de se renforcer et s’établissent à + 0,8 %.
  • La Santé poursuit son développement régulier avec une croissance des ventes de + 3,4 %, les nouvelles acquisitions ayant une contribution limitée. L’activité Santé à domicile est très dynamique avec un nombre de patients qui continue d’augmenter, notamment dans la prise en charge du diabète et de la maladie de Parkinson en Europe du Nord. Le développement des ventes de gaz médicaux pour les hôpitaux est limité par une pression tarifaire constante. Les ventes de l’activité Ingrédients de spécialité sont en forte progression, notamment dans la cosmétique.

Asie-Pacifique

Le chiffre d’affaires de la zone Asie-Pacifique s’établit à 1 016 millions d’euros, en progression de + 6,8 %, soutenu notamment par le dynamisme de l’activité en Chine (> + 10 %). En Grande Industrie, la hausse des ventes bénéficie du démarrage de nouvelles unités au 3ème trimestre 2017 et de volumes solides. L’activité Industriel Marchand est en forte progression avec une croissance très élevée en Chine. Les ventes de l’Électronique, en croissance à deux chiffres, bénéficient d’une demande dynamique pour les Matériaux avancés et de ventes d’Equipements & Installations élevées.

  • Les ventes de la Grande Industrie progressent de + 4,3 %, soutenues par les démarrages en Chine au 3ème trimestre 2017 de deux nouvelles unités de séparation des gaz de l’air et par la reprise d’une unité à un client. Ces ventes additionnelles compensent largement le chiffre d’affaires des trois unités isolées au Nord de la Chine qui ont été cédées fin 2017. La demande des clients est très soutenue notamment en Chine dans la chimie et la sidérurgie, en Corée du Sud dans la chimie et à Singapour dans le raffinage.
  • En Industriel Marchand, le chiffre d’affaires est en augmentation de + 6,2 % malgré un effet jour ouvré défavorable. Les situations sont contrastées selon les pays. En Chine, la croissance est supérieure à + 15 % depuis quatre trimestres consécutifs, soutenue par la hausse des volumes des gaz en bouteilles et par la progression des prix et des volumes des gaz sous forme liquide, en particulier d’argon, même si la hausse des prix s’est ralentie ce trimestre après une augmentation particulièrement élevée au 4ème trimestre 2017. Le chiffre d’affaires au Japon est en recul du fait de ventes d’équipements élevées en 2017. L’activité en Australie s’améliore. Les effets prix, à + 1,6 %, sont inférieurs au niveau très élevé du 4ème trimestre 2017, plus proches du niveau du 3ème trimestre.
  • Le chiffre d’affaires de l’Electronique présente une forte hausse de + 10,7 % qui bénéficie du développement dynamique des Matériaux avancés, notamment à Taiwan et en Corée du Sud, de démarrages dans les Gaz vecteurs, ainsi que de fortes ventes d’Equipements & Installations.

Moyen-Orient et Afrique

Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique atteint 161 millions d’euros, en hausse de + 16,7 %. En Grande Industrie, les ventes bénéficient du démarrage à la fin du 4ème trimestre 2017 de la plus grande unité de séparation des gaz de l’air au monde en Afrique du Sud et d’une demande soutenue d’hydrogène à Yanbu en Arabie saoudite. L’activité est toujours très dynamique en Egypte avec le démarrage d’une unité de séparation des gaz de l’air ce trimestre et des volumes croissants en Industriel Marchand. L’activité Santé poursuit son développement soutenu, notamment en Afrique du Sud et en Arabie saoudite où une acquisition récente a initié le démarrage de l’activité Santé à domicile.

Ingénierie & Construction

Le chiffre d’affaires de l’Ingénierie et Construction s’élève à 85 millions d’euros, en hausse de + 75,2 % par rapport au faible niveau de ventes du 1er trimestre 2017. Il bénéficie de l’amélioration progressive des prises de commandes observée en 2017.

Les prises de commandes atteignent 191 millions d’euros, en hausse par rapport à 107 millions d’euros au 1er trimestre 2017. Plus de 70 % des commandes concernent des unités de séparation des gaz de l’air. Il s’agit de projets Groupe ainsi que de commandes pour des clients tiers, en particulier dans le secteur de la Chimie.

Marchés Globaux & Technologies

L’activité Marchés Globaux & Technologies présente des ventes en hausse de + 24,4 % à 94 millions d’euros. Les ventes sont particulièrement dynamiques dans le secteur du biogaz qui bénéficie du démarrage d’une unité majeure de purification de biogaz de décharge aux Etats-Unis, de deux petites unités de purification de biogaz de déchets agricoles en France et au Royaume-Uni et de la contribution d’une acquisition en Norvège réalisée au 3ème trimestre 2017. Les activités liées à l’industrie spatiale et à la logistique maritime sont également en croissance soutenue.

Les prises de commandes sont en augmentation par rapport au 1er trimestre 2017 et s’élèvent à 122 millions d’euros.

Cycle d’investissement

Le regain d’activité constaté ces derniers mois concernant les projets d’investissement se traduit au 1er trimestre 2018 par la hausse des principaux indicateurs décrits ci-dessous.

OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT

Le portefeuille d’opportunités à 12 mois s’établit à 2,3 milliards d’euros à fin mars 2018, en hausse par rapport à celui de fin décembre 2017 (2,1 milliards d’euros), les nouveaux projets entrant dans le portefeuille étant supérieurs à ceux signés par le Groupe, remportés par la concurrence ou retardés.

La part des économies en développement dans les opportunités d’investissement à 12 mois est d’environ 45 %, en hausse par rapport au 31 décembre 2017. L’Amérique reste la première géographie au sein du portefeuille.

Environ 40 % du montant des opportunités d’investissement correspond à des projets inférieurs à 50 millions d’euros d’investissement et seuls quelques projets sont supérieurs à 100 millions d’euros. Le portefeuille d’opportunités bénéficie également d’un nombre plus élevé de reprises de sites ayant une contribution plus rapide à la croissance.

DECISIONS D’INVESTISSEMENT ET INVESTISSEMENTS EN COURS

Au 1er trimestre 2018, les décisions d’investissements industriels et financiers atteignent 565 millions d’euros, en hausse par rapport à 497 millions d’euros au 1er trimestre 2017. Les décisions industrielles représentent la quasi-totalité de ce montant et incluent notamment deux contrats majeurs dans la Grande Industrie, au Benelux et dans le golfe du Mexique aux Etats-Unis, et des contrats de fourniture d’azote ultra pur pour l’Electronique à Taiwan et au Japon. Les décisions d’investissements financiers sont encore limitées au 1er trimestre mais le rythme des petites acquisitions devrait s’accélérer dans les prochains mois.

Les investissements en cours d’exécution (« investment backlog ») représentent un montant total de 2,2 milliards d’euros, en hausse de plus de 100 millions d’euros par rapport à fin 2017. Les investissements en cours d’exécution devraient apporter une contribution future aux ventes d’environ 0,9 milliard d’euros par an après montée en puissance complète des unités.

DEMARRAGES

Trois démarrages ont été réalisés au cours du 1er trimestre 2018. Il s’agit d’un site en Colombie comprenant une unité de production de CO2 et une unité de cogénération, d’une unité de séparation des gaz de l’air en Egypte et d’une unité de purification de biogaz de décharge aux Etats-Unis.

La contribution aux ventes des montées en puissance et des démarrages d’unités s’élève à 67 millions d’euros sur le trimestre, bénéficiant principalement du démarrage d’une unité majeure de séparation des gaz de l’air en Afrique du Sud fin décembre 2017 et des démarrages d’unités au 3ème trimestre 2017 en Chine. Sur l'année, cette contribution aux ventes dépendra notamment de la date effective du démarrage commercial du contrat avec le client Fujian Shenyuan en Chine. Les unités Air Liquide sont prêtes à démarrer mais les discussions sur la date du démarrage commercial se prolongent avec le client. La contribution des démarrages et montées en puissance d'unités aux ventes 2018 est désormais estimée dans une fourchette comprise entre 250 et 300 millions d’euros.

Performance opérationnelle

Les gains d’efficacité du Groupe atteignent 79 millions d’euros au 1er trimestre, en ligne avec l’objectif annuel de plus de 300 millions d’euros. Ils intègrent pour la 1ère fois une contribution d’Airgas, à hauteur de 5 millions d’euros. Cette performance s’inscrit dans un effort continu et intègre de nombreux projets sur l’ensemble du Groupe. Il s’agit pour plus de 50 % de projets industriels, pour environ 25 % de gains sur achats, le solde correspondant principalement à des efficacités administratives et des réorganisations. La Grande Industrie et l’Industriel Marchand sont les branches d’activité qui engendrent le plus d’efficacités et représentent près des deux tiers du total.

Les synergies additionnelles d’Airgas représentent 22 millions de dollars américains au 1 er  trimestre et 237 millions de dollars américains en cumulé depuis l’acquisition d’Airgas. La part des synergies de croissance augmente et représente désormais un peu plus du tiers des synergies du trimestre. Elles proviennent du déploiement d’offres croisées aux Etats-Unis telles que les petits générateurs sur site de technologie Air Liquide proposés aux clients d’Airgas et les gaz en bouteilles et les produits associés au gaz désormais disponibles aux clients d’Air Liquide. Il s’agit également de l’accompagnement des clients d’Airgas au Canada et au Mexique. A la fin du 1er trimestre 2018, les synergies cumulées de coûts ont dépassé 200 millions de dollars américains.

La capacité d’auto-financement avant variation du besoin en fonds de roulement pour les trois premiers mois de l’année atteint 976 millions d’euros et s’établit à 19,5 % des ventes. Elle permet notamment d’assurer le financement des investissements industriels bruts qui s’établissent à 570 millions d’euros pour le trimestre. Les paiements sur investissements bruts représentent 11,4 % des ventes et sont en ligne avec le plan stratégique moyen-terme.

Perspectives

La croissance comparable du chiffre d’affaires sur les trois premiers mois de l’année est très solide. Elle s’est accélérée par rapport aux trimestres précédents dans une conjoncture économique plus favorable. Le niveau d’activité en termes de nouveaux projets chez les clients est également plus soutenu.

L’ensemble des activités a su tirer parti de cet environnement. On note plus particulièrement la progression de la Grande Industrie, portée par une demande plus forte en Europe ainsi que par des démarrages et montées en puissance de nouvelles unités, et la croissance soutenue de l’Industriel Marchand. Ce trimestre est aussi marqué par l’amélioration de l’activité en Ingénierie & Construction et par le développement toujours dynamique de l’activité Marchés Globaux & Technologies. Par ailleurs, toutes les géographies sont en croissance, notamment l’Asie avec une progression à deux chiffres des ventes en Chine.

Le Groupe continue à générer des gains d’efficacité opérationnelle récurrents et de nouvelles synergies liées à l’intégration d’Airgas. Le cash-flow reste élevé permettant la poursuite d'investissements ciblés. Au 1er trimestre, les décisions d’investissement s’élèvent à près de 600 millions d’euros et contribueront à la croissance future du Groupe.

Ainsi, dans un environnement comparable, Air Liquide est confiant dans sa capacité à réaliser en 2018 une croissance du résultat net, calculée à change constant et hors éléments exceptionnels1 de 2017.

1 Exceptionnels de 2017 : éléments exceptionnels ayant un impact net positif sur le résultat net 2017 et sans effet sur la trésorerie.

ANNEXES

Impacts du change, de l’énergie et du périmètre significatif (Trimestre)

Méthode employée

Au-delà de la comparaison des chiffres publiés, les informations financières sont fournies hors change, hors effet de variation des prix du gaz naturel et de l’électricité et hors effet de périmètre significatif.

  • Les gaz pour l’industrie et la santé ne s’exportant que très peu, l’impact des variations monétaires sur les niveaux d’activité et de résultat est limité à la conversion des états financiers en euros pour les filiales situées en dehors de la zone euro. L’effet de change est calculé sur la base des agrégats de la période convertis au taux de change de la période précédente.
  • Par ailleurs, le Groupe répercute à ses clients la variation des coûts de l’énergie (gaz naturel et électricité) à travers une facturation indexée intégrée à leurs contrats moyen et long terme. Cela peut conduire à une variation significative des ventes (principalement dans la Branche d'activité Grande Industrie) d'une période à l'autre selon la fluctuation des prix de marché de l'énergie.

    Un impact énergie est calculé sur les ventes de chacune des principales filiales de l’activité Grande Industrie. Leur consolidation permet de déterminer l’impact énergie pour le Groupe. Le taux de change utilisé est le taux de change moyen annuel de l’année N-1.

    Ainsi, au niveau d’une filiale, la formule suivante donne l’impact énergie, calculé respectivement pour le gaz naturel et pour l'électricité :

    Impact énergie = Part des ventes indexée sur l'énergie année (N-1) x (Prix énergie moyen année (N) - Prix énergie moyen année (N-1))

    Cet effet de l’indexation du gaz naturel et de l’électricité n’a pas d’impact sur le résultat opérationnel courant.
  • L’effet périmètre significatif correspond à l’impact sur les ventes de toute acquisition ou cession de taille significative pour le Groupe. Ces variations de périmètre sont déterminées :
    • pour les acquisitions de la période, en déduisant des agrégats de la période la contribution de l'acquisition,
    • pour les acquisitions de la période antérieure, en déduisant des agrégats de la période la contribution de l'acquisition allant du 1er janvier de la période en cours jusqu'à la date anniversaire de l'acquisition,
    • pour les cessions de la période, en déduisant des agrégats de la période précédente la contribution de l'entité cédée à compter du jour anniversaire de la cession,
    • pour les cessions de la période antérieure, en déduisant des agrégats de la période précédente la contribution de l'entité cédée.

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2018 comprend les effets suivants :

(en millions d’euros)   T1 2018   Variation T1 2018/2017 Publiée   Effet de change   Effet du gaz naturel   Effet de l'électricité   Effet de périmètre significatif   Variation T1 2018/2017 Comparable
Chiffre d'affaires                            
Groupe   5 010   - 3,2 %   (422)   (14)   (2)   (35)   + 6,0 %
Effets en %           - 8,2 %   - 0,3 %   - 0,0 %   - 0,7 %    
Gaz & Services   4 831   - 4,3 %   (413)   (14)   (2)   (35)   + 5,0 %
Effets en %           - 8,3 %   - 0,3 %   - 0,0 %   - 0,7 %    

La cession de l’activité Réfrigérants d’Airgas effective en octobre 2017 engendre un effet périmètre significatif sur le chiffre d’affaires 2018 dont le détail par trimestre est le suivant :

(en millions d'euros)   T1 2018   T2 2018   T3 2018   T4 2018
                 
Réfrigérants d'Airgas   (35)   (36)   (26)   (1)
Effets en %   - 0,7 %   - 0,7 %   - 0,5 %   - 0,0 %

www.airliquide.com
Suivez-nous sur Twitter @airliquidegroup

Air Liquide
Relations Médias
+33 (0)1 40 62 50 59
ou
Relations Investisseurs
Paris - France
+33 (0)1 40 62 50 87
Philadelphie - USA
+1-610-263-8277