Webdisclosure.com

Search

DANONE (EPA:BN) DANONE : Premier trimestre conforme aux attentes Objectif 2019 confirmé

Directive transparence : information réglementée Divers historique

17/04/2019 07:33
DANONE : Premier trimestre conforme aux attentes Objectif 2019 confirmé

  
Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2019
Communiqué de Presse – Paris, le 17 avril 2019

Premier trimestre conforme aux attentes
Objectif 2019 confirmé

  • Chiffre d’affaires consolidé : 6 138 millions d’euros, en hausse de +0,9% en données publiées
  • Démarrage de l’année conforme aux attentes : croissance des ventes en données comparables de +0,8% ; accélération prévue à partir du deuxième trimestre
  • Contribution de tous les pôles à la croissance malgré des effets calendaires et de base de comparaison
  • Cession d'Earthbound Farm : allocation de capital disciplinée et optimisation de portefeuille
  • Objectif 2019 confirmé : croissance du chiffre d’affaires autour de 3% en données comparables et marge opérationnelle courante supérieure à 15%

Commentaire d’Emmanuel Faber, Président-Directeur Général

 « L’année démarre avec un premier trimestre conforme aux attentes et la réalisation de nouveaux progrès dans notre plan de transformation.  L’objectif d’une croissance durable et rentable a continué à être notre priorité, avec la cession d’Earthbound Farm, et la poursuite du déploiement d’innovations à forte valeur ajoutée à travers l’ensemble de nos métiers et de nos marchés visant à rendre notre portefeuille plus local, plus attractif pour les jeunes générations, et répondant mieux à des modes de consommation en évolution rapide. Les fondamentaux solides de nos activités se confirment, avec des résultats qui seront de plus en plus visibles, dès le deuxième trimestre. Nous sommes pleinement confiants dans l’atteinte de notre objectif annuel et réaffirmons notre engagement total à construire une entreprise au cœur de la révolution de l’alimentation, porté par la voix des 100 000 Danoners qui donnent vie chaque jour à notre vision One Planet. One Health».

Chiffre d’affaires du premier trimestre 2019
 en millions d’€
sauf %
T1 2018T1 2019Variation en données publiéesVariation en données comparablesVariation volumes 
 PAR POLE      
 Produits laitiers et d’origine végétale (EDP)3 2963 308+0,4%+0,2%-3,8% 
 Nutrition Spécialisée1 8121 828+0,9%+0,4%-0,9% 
 Eaux9761 002+2,7%+3,9%+1,0% 
  

PAR ZONE
      
 Europe & Noram13 3113 381+2,1%-0,8%-2,4% 
 Reste du Monde2 7742 757-0,6%+3,0%-1,2% 
        
 TOTAL6 0856 138+0,9%+0,8%-2,2% 

Toutes références dans le présent communiqué aux indicateurs variations « en données comparables » du chiffre d’affaires, du résultat et de la marge opérationnels courants, correspondent à des indicateurs non définis par les normes IFRS. Leur définition ainsi que leur rapprochement avec les états financiers figurent en pages 3 et 4.
1Amérique du Nord (Noram) : Etats-Unis et Canada

Au premier trimestre 2019, le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 6 138 millions d'euros, en hausse de +0,8% en données comparables, avec une progression de +3,0% en valeur - soutenue par le déploiement d’innovations à forte valeur ajoutée et une bonne tenue des prix - et une baisse des volumes de -2,2%. Hors Maroc, touché par un mouvement de boycott ayant démarré en avril l’année dernière, la croissance des ventes en données comparables s’est élevée à +1,5%, avec une baisse des volumes de -1,0%.  L’Argentine, dont la performance est exclue des variations en données comparables à compter de ce trimestre, a contribué à la croissance en données publiées à hauteur de +0,3%. Au total, la croissance des ventes s’est établie à +0,9% en données publiées, incluant un effet devises de -0,2%.

PRODUITS LAITIERS ET D’ORIGINE VEGETALE (EDP)

Comme déjà annoncé, la performance des pôles Produits Laitiers et d’Origine Végétale Noram et International est reportée au sein d’une entité unique Produits Laitiers et d’Origine Végétale (EDP) à compter de ce trimestre. L’Europe et l’Amérique du Nord représentent environ les deux tiers des ventes de cette nouvelle entité.

La croissance des ventes des Produits Laitiers et d’Origine Végétale (EDP) s’est établie à +0,2% en données comparables au premier trimestre, incluant une baisse de -3,8% des volumes et une progression de +4,0% en valeur. Alors que ce trimestre confirme les fondamentaux solides de l’activité, la croissance a été pénalisée par des effets calendaires (un jour ouvré de moins) pour les produits frais en Europe et en Amérique du Nord.

En Amérique du Nord, malgré des dynamiques de catégories inchangées, les ventes ont progressé à un rythme plus faible qu’au quatrième trimestre, du fait d’une stratégie de rationalisation de portefeuille et d’un effet ponctuel lié à la dernière étape de l’intégration des systèmes d’information. Dans le segment yaourt, Danone investit dans des segments à forte croissance tels que les yaourts d’origine végétale, les probiotiques et les yaourts à faible teneur en sucre. En Europe, la stabilisation de l’activité s’est poursuivie ce trimestre, soutenue par une bonne dynamique d’innovations à forte valeur ajoutée et des investissements dans des tendances en forte croissance, comme le bio, les probiotiques en shots, les produits frais d’origine végétale et les formats adaptés à une consommation nomade. La zone CEI a enregistré une croissance des ventes solide, grâce aux bons résultats de sa stratégie de diversification produits. En Amérique latine, le Mexique a connu une forte croissance. Les ventes du Maroc ont connu une baisse comparable à celle du T4 2018.

Au total, les Produits d’origine végétale, qui représentent près de 15% des ventes totales du pôle EDP, ont connu ce trimestre une croissance entre 5% et 10% : toutes les marques ont enregistré une croissance positive et ont étendu leur présence, à l’exception de Vega.

NUTRITION SPECIALISEE

Le pôle Nutrition Spécialisée a affiché une croissance de +0,4% en données comparables au premier trimestre, incluant une progression de +1,3% en valeur et une baisse de -0,9% en volumes, en raison d’une base de comparaison très élevée (+14% en données comparables au T1 2018).

La croissance des ventes a été portée par la Nutrition Médicale qui a connu une progression d’environ +5%, avec une forte croissance des ventes sur le segment pédiatrique. La croissance en Europe a été soutenue par une forte dynamique des activités en Pologne et aux Pays-Bas. Les ventes en Chine ont connu une croissance à deux chiffres. La Nutrition Infantile a, comme prévu, été pénalisée par la baisse des ventes en Chine, comparée à la très forte croissance de +50% enregistrée au T1 l’année dernière. En dehors de Chine, la Nutrition Infantile a connu une croissance d’environ +5%, tirée en particulier par l’Asie du Sud-Est. Les ventes en Europe ont continué à être pénalisées par Aptamil au Royaume-Uni où un plan de rétablissement de la marque est en cours. Danone a inauguré au cours du premier trimestre un nouveau site de production aux Pays-Bas qui permettra de soutenir l’expansion de sa gamme de laits infantiles spécialisés.

EAUX

Les Eaux ont enregistré une croissance du chiffre d’affaires solide et diversifiée, à +3,9%, à la fois en volumes (+1,0%) et en valeur (+2,9%). Toutes les régions ont contribué à la croissance.

L’Europe a affiché une croissance modérée, et particulièrement forte en Pologne et au Danemark. Aux Etats-Unis, evian a enregistré une forte croissance grâce au développement de son réseau de distribution et à ses gains de parts de marché dans les magasins de proximité. En Asie, les ventes ont enregistré une croissance solide grâce en particulier à l’Indonésie. Enfin, la croissance a également été solide en Amérique latineBonafont, la marque la plus importante dans la région, a bénéficié d’une forte dynamique de la catégorie au Mexique et de campagnes d’activation réussies.

PERSPECTIVES 2019

(Communiqué de presse publié le 19 février 2019)

Perspectives macro-économiques
En 2019, Danone s’attend à la poursuite de l’inflation des coûts, avec une hausse comprise entre 5% et 10% des coûts de matières premières et d’emballage, incluant :

  • une inflation des prix du lait proche de 10%, suite au rééquilibrage de l’offre et de la demande,
  • la poursuite de l’inflation des coûts de PET en raison d’une demande soutenue,
  • un contexte inflationniste pour les autres matières premières, et notamment le sucre et les fruits.

Objectif 2019
En 2019, Danone poursuivra sa progression vers ses objectifs 2020, en renforçant son modèle opérationnel et en s’appuyant sur ses priorités : accélérer la croissance, maximiser l’efficacité et allouer le capital avec discipline. L’accélération de la croissance des ventes et l’amélioration de sa marge opérationnelle seront soutenues par les innovations à forte valeur ajoutée, par une gestion active de portefeuille, par davantage d’économies générées par le programme d’efficacités Protein, ainsi que par les synergies réalisées dans le cadre de l’intégration de WhiteWave. Danone vise, pour 2019, une croissance du chiffre d’affaires autour de 3% en données comparables et une marge opérationnelle courante supérieure à 15%.

OPERATIONS FINANCIERES ET EVENEMENTS SUR LA PERIODE

  • Le 1er avril 2019, Danone a augmenté sa participation dans l’entreprise française Michel et Augustin, premier investissement de Danone Manifesto Ventures en 2016, et en est ainsi devenu l’actionnaire majoritaire. Par conséquent, Danone en consolidera intégralement les résultats à compter du 1er avril 2019. Michel et Augustin conçoit et commercialise une gamme premium et innovante de biscuits, produits laitiers, desserts frais et de boissons.
     
  • Le 11 avril 2019, Danone a finalisé la cession de son activité de salades bio aux Etats Unis Earthbound Farm à Taylor Farms, en ligne avec sa stratégie d’optimisation de son portefeuille d’actifs et d’allocation disciplinée de son capital. La transaction contribuera à l’amélioration de la marge opérationnelle courante cette année et entraînera une perte non courante en résultat net d’environ 100 millions de dollars, qui sera entièrement comptabilisée au 1er semestre 2019. Earthbound Farm a généré en 2018 environ 400 millions de dollars de chiffre d’affaires.

AUTRES INFORMATIONS

IAS 29 : impact sur les données publiées

Danone applique la norme IAS29 à l’Argentine à compter du 1er juillet 2018 avec une date d’effet au 1er janvier 2018. La norme IAS29 requiert de retraiter les éléments non-monétaires des actifs et passifs du pays en hyperinflation ainsi que son compte de résultat pour refléter l’évolution du pouvoir d’achat général de sa monnaie fonctionnelle, entrainant un profit ou une perte sur la position monétaire nette qui est enregistrée en résultat net. De plus, les états financiers de ce pays sont convertis au taux de clôture de la période considérée. 

Effet d’IAS29 sur les données publiéesT1 2019 
Chiffre d’affaires (en millions d’euros)-9 
Croissance du chiffre d’affaires (%)-0,1% 

INDICATEURS FINANCIERS NON DEFINIS PAR LES NORMES IFRS

NDICATEURS FINANCIERS NON DÉFINIS PAR LES NORMES IFRS
En raison des règles d’arrondis, la somme des valeurs présentées peut présenter des écarts non significatifs par rapport au total reporté.

Indicateurs financiers non définis par les normes IFRS

Ces indicateurs sont calculés de la façon suivante :

Les variations en données comparables du chiffre d’affaires et de la marge opérationnelle courante reflètent la performance organique de Danone en excluant essentiellement l’impact:

  • des variations de périmètre en calculant les indicateurs de l’exercice considéré sur la base du périmètre de consolidation de l’exercice précédent, le périmètre de consolidation de l’exercice précédent et de l’exercice en cours excluant les entités argentines à compter du 1er janvier 2019;
  • des changements dans les principes comptables applicables;
  • des variations de taux de change en calculant les indicateurs de l’exercice considéré et ceux de l’exercice précédent sur la base de taux de change identiques (le taux de change utilisé est un taux annuel prévisionnel déterminé par Danone pour l’exercice considéré et appliqué aux deux exercices).

Passage des données publiées aux données comparables

(en millions d’€ sauf %)T1 2018Effets des  variations du périmètre de consolidation Contribution de l’Argentine à la croissance organiqueEffets des variations des taux de change et autres y compris IAS29Variations en données comparablesT1 2019
       
Chiffre d’affaires6 0850,0%+0,3%-0,2%+0,8%6 138

Le résultat opérationnel courant correspond au résultat opérationnel de Danone avant prise en compte des Autres produits et charges opérationnels. En application de la recommandation 2013-03 du CNC “relative au format des comptes consolidés des entreprises établis selon les normes comptables internationales”, les Autres produits et charges opérationnels comprennent des éléments significatifs qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à l’activité courante de Danone. Ils incluent principalement les plus ou moins-values de cession d’activités et de participations consolidées, les dépréciations d’écarts d’acquisition, des coûts significatifs relatifs à des opérations de restructuration stratégiques et de croissance externe majeures ainsi que les coûts (encourus ou estimés) liés à des crises et litiges majeurs. Par ailleurs, dans le cadre des normes IFRS 3 Révisée et IAS 27 Révisée, Danone présente également dans la rubrique des Autres produits et charges opérationnels (i) les frais d’acquisitions des sociétés dont Danone prend le contrôle, (ii) les écarts de réévaluation comptabilisés suite à une perte de contrôle, et (iii) les variations des compléments de prix d’acquisition ultérieures à une prise de contrôle.

La marge opérationnelle courante correspond au ratio résultat opérationnel courant sur chiffre d’affaires.

DÉCLARATIONS DE NATURE PRÉVISIONNELLE

Ce communiqué contient des déclarations de nature prévisionnelle concernant Danone. Dans certaines hypothèses, vous pouvez identifier ces déclarations prévisionnelles au moyen de termes prospectifs tels que « estimer », « s’attendre à », « espérer », « anticiper », « escompter », « projeter », « perspectives », « objectif », « planifier », « avoir l’intention de », « prévoir », « envisager », « probable », « pourrait », « devrait », « cibler », « viser », « fera », « croire », « continuer », « certain » et « convaincu », la forme négative ou plurielle de ces mots et d’autres termes qui ont un sens similaire. Les déclarations de nature prévisionnelle de ce document contiennent, de manière non limitative, des affirmations concernant la conduite par Danone de ses activités, ainsi que des affirmations concernant la conduite future, la direction et le succès des activités de Danone.

Bien que Danone estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables, elles comportent de nombreux risques et incertitudes, et en conséquence les résultats réels pourront différer significativement des résultats anticipés dans ces déclarations de nature prévisionnelle. Pour une description plus détaillée de ces risques et incertitudes, il convient notamment de se référer au document de référence de Danone (section « Facteurs de risques », dont la dernière version est disponible sur www.danone.com).

Sous réserve des exigences réglementaires, Danone ne s’engage pas à mettre à jour ou réviser publiquement une quelconque de ces déclarations de nature prévisionnelle. Ce document ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d'offre d'achat de titres de Danone.

La conférence téléphonique à destination des analystes et des investisseurs, tenue par Cécile Cabanis, Directrice Générale Finances, sera diffusée en direct aujourd’hui à 9h00 (heure de Paris) sur le site Internet www.danone.com.

Le support de la présentation sera également disponible sur le site Internet, section Investisseurs.

Pièce jointe