Webdisclosure.fr

Search

KERING (EPA:KER) KERING : PERFORMANCES 2017 HISTORIQUES

Directive transparence : information réglementée Divers historique

13/02/2018 07:30

23/02/2018 16:17
13/02/2018 07:35
13/02/2018 07:35
13/02/2018 07:30
09/02/2018 17:19
23/01/2018 18:24
23/01/2018 18:24
15/01/2018 14:25
11/01/2018 17:50
26/12/2017 18:15

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT 2017 RECORD

Chiffre d’affaires Groupe : 15 478 M€
+25,0% en données publiées, +27,2% en comparable
Activités Luxe : +27,5% en données publiées, +29,9% en comparable
Activités Sport & Lifestyle : +12,8% en données publiées, +14,7% en comparable

Résultat opérationnel courant : 2 948 M€, soit +56,3%
Très forte hausse de la marge opérationnelle, à 19,0%
Génération de cash-flow libre opérationnel quasi doublée sur l’année : 2 318 M€
Résultat net part du Groupe : 1 786 M€, en croissance de +119,5%
Dividende ordinaire proposé à 6,00 € par action, soit +30%
Distribution exceptionnelle en nature d’actions Puma SE

Regulatory News:

Kering (Paris:KER):

François-Henri Pinault, Président-Directeur général, a déclaré : « Kering a réalisé une année 2017 phénoménale. En un an, nous avons créé plus de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire et généré plus d’un milliard de résultat opérationnel courant additionnel. Gucci, dont la performance a été spectaculaire, accroît sa désirabilité sur tous ses marchés. Saint Laurent poursuit son itinéraire de croissance rapide, tandis que Bottega Veneta continue son redéploiement. Balenciaga connaît une montée en puissance impressionnante, et nos autres marques de Luxe sont engagées sur des dynamiques positives. Toutes disposent d’un potentiel de croissance remarquable, qui s’appuie sur leur capacité à réinventer les codes, à porter une vision créative qui les rend éminemment désirables, et ainsi, à créer de la valeur. Nous avons démontré sans équivoque la puissance de notre modèle. Nous demeurons vigilants face aux aléas de l’environnement mondial, mais sommes convaincus que la complémentarité de nos Maisons, notre couverture géographique, la diversité de nos clientèles et la force d’un Groupe de Luxe intégré devraient nous permettre, cette année encore, de faire bien mieux que nos marchés. »

M. Pinault a ajouté : « En ce début 2018, nous avons annoncé l’aboutissement de notre transformation en pure player du Luxe. Sous réserve de leur approbation, la distribution à nos actionnaires de l’essentiel de notre participation dans Puma leur permettra de bénéficier directement de l’important potentiel de cette marque, dont l’histoire de croissance n’en est qu’à ses débuts. »

Activités Luxe en très nette surperformance par rapport au secteur

  • Le chiffre d’affaires des activités Luxe franchit le seuil des 10 milliards d’euros, en progression de +29,9% en comparable.
  • Croissance spectaculaire de Gucci (+44,6% en comparable) et d’Yves Saint Laurent (+25,3% en comparable) sur l’année.
  • Accélération de la croissance des autres marques de Luxe (+14,1% en comparable), en particulier de Balenciaga qui délivre la croissance la plus forte du Groupe au deuxième semestre.

Croissance très soutenue de Puma

  • Le chiffre d’affaires de Puma franchit pour la première fois le seuil des 4 milliards d’euros, en progression de +15,8% en comparable.
  • Résultat opérationnel courant de Puma en hausse de +92,7% en 2017.

Principaux indicateurs financiers

           
(En millions d’euros) 2017   2016   Variation (1)
           
Chiffre d’affaires 15 477,7   12 384,9   +25,0%

Résultat opérationnel courant

2 948,0

1 886,2

+56,3%

En % du chiffre d’affaires 19,0% 15,2% +3,8pts

Dont : activités Luxe

2 911,0 1 936,0 +50,4%

Dont : activités Sport & Lifestyle

244,0 123,2 +98,1%
Dont : Corporate et autres (207,0) (173,0) -19,7%
 
Résultat net part du Groupe 1 785,6 813,5 +119,5%
 
Résultat net part du Groupe récurrent (2) 2 001,9   1 281,9   +56,2%

(1) Variation en données publiées.
(2) Résultat net part du Groupe récurrent : résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants.

Le chiffre d’affaires consolidé 2017 s’établit à 15 477,7 millions d’euros, en hausse de +25,0% en données publiées et de +27,2% à périmètre et taux de change comparables(a). La dynamique de croissance est aussi soutenue dans les pays matures, en particulier en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord (respectivement +32,3% et +22,9% en comparable), que dans les pays émergents, notamment en Asie-Pacifique hors Japon (+32,7% en comparable). Le Japon est également en croissance à deux chiffres (+10,9% en comparable).

En 2017, la marge brute de Kering s’élève à 10 133 millions d’euros, en progression de +30,1% en données publiées par rapport à l’année précédente.

Le résultat opérationnel courant atteint un niveau record cette année, à 2 948,0 millions d’euros, en hausse de +56,3% en données publiées. Le taux de marge opérationnelle du Groupe s’établit à 19,0%, en hausse de +3,8 points par rapport à 2016.

L’EBITDA (b) s’est élevé à 3 464,4 millions d’euros en 2017, en hausse de +49,4% par rapport à 2016. Le ratio d’EBITDA rapporté au chiffre d’affaires s’établit pour sa part à 22,4%, en croissance de +3,7 points.

En 2017, le résultat net part du Groupe enregistre une très forte hausse de +119,5% et s’établit à 1 785,6 millions d’euros. Le résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants s’élève à 2 001,9 millions d’euros, en progression de +56,2%.

En 2017, le résultat net par action atteint 14,17 euros, contre 6,46 euros l’année précédente. Le résultat net par action des activités poursuivies s’établit à 14,22 euros, à comparer à 6,55 euros pour l’exercice 2016.

(a) L’écart entre la variation du chiffre d’affaires en données publiées (+25,0%) et la variation en comparable (à périmètre et taux de change comparables) de +27,2% correspond à l’impact négatif des taux de change pour -2,2%.
(b) EBITDA : résultat opérationnel courant augmenté des dotations nettes courantes aux amortissements et des provisions sur actifs opérationnels non courants, comptabilisées en résultat opérationnel courant.

Performances opérationnelles par activité

ACTIVITÉS LUXE : CROISSANCE RECORD DU CHIFFRE D’AFFAIRES ET DU RÉSULTAT

               
Chiffre d’affaires

(En millions d’euros)

2017   2016   Variation en données publiées   Variation en comparable (1)
Activités Luxe 10 795,8   8 469,4   +27,5%   +29,9%
Gucci 6 211,2 4 378,3 +41,9% +44,6%
Bottega Veneta 1 176,3 1 173,4 +0,2% +2,4%
Yves Saint Laurent 1 501,4 1 220,2 +23,0% +25,3%
Autres marques 1 906,9   1 697,5   +12,3%   +14,1%

(1) Variation à périmètre et taux de change comparables.

               
Résultat opérationnel courant

(En millions d’euros)

2017   2016   Variation

M€

  Variation

% (1)

Activités Luxe 2 911,0   1 936,0   975,0   +50,4%
Gucci 2 124,1 1 256,3 867,8 +69,1%
Bottega Veneta 294,0 297,4 (3,4) -1,1%
Yves Saint Laurent 376,9 268,5 108,4 +40,4%
Autres marques 116,0   113,8   2,2   +1,9%

(1) Variation en données publiées.

En 2017, le chiffre d’affaires des activités Luxe franchit pour la première fois le seuil des 10 milliards d’euros, à 10 795,8 millions d’euros, en hausse de +27,5% en données publiées et de +29,9% en comparable.

La forte progression du chiffre d’affaires est portée par une croissance de +35,3% en comparable dans le réseau de distribution en propre et de +16,7% en comparable dans le réseau Wholesale. La dynamique de forte croissance des magasins en propre, qui représentent plus de 75% des ventes, se traduit sur l’ensemble des régions, tant dans les pays émergents (+32,8% en comparable) que dans les pays matures (+28,1% en comparable). Le chiffre d’affaires total progresse ainsi de +33,4% en comparable en Asie-Pacifique, de +32,7% en Europe de l’Ouest, de +27,1% en Amérique du Nord et de +15,5% au Japon. Les ventes en ligne des activités Luxe ont enregistré une très forte croissance sur l’année, à plus de +70%.

La progression du chiffre d’affaires des activités Luxe s’est poursuivie au quatrième trimestre 2017, en hausse de +24,6% en données publiées et de +30,5% en comparable. Le réseau de distribution en propre, dont les ventes augmentent de +36% en comparable sur le trimestre, a lui aussi poursuivi sa trajectoire de croissance.

Le résultat opérationnel courant 2017 affiche une très forte augmentation (+50,4% en données publiées) et atteint 2 911,0 millions d’euros.

Gucci : une année spectaculaire

Gucci signe une année exceptionnelle à tous égards. Avec un chiffre d’affaires 2017 qui franchit pour la première fois le seuil des 6 milliards d’euros, s’établissant à 6 211,2 millions d’euros (+41,9% en données publiées et +44,6% en comparable), la Maison délivre une performance très largement supérieure à celle de ses pairs. Les ventes en magasins en propre augmentent sur l’année de +47,0%, avec des accélérations encore plus remarquables en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord (respectivement à +57,6% et +43,9% en comparable). Toutes les principales catégories de produits contribuent à la croissance des ventes dans le réseau de distribution en propre. Les ventes en ligne affichent une croissance de plus de +80%. Les ventes Wholesale augmentent quant à elles de +34,7% en comparable.

L’augmentation du chiffre d’affaires réalisé au quatrième trimestre 2017 (+42,6% en comparable) s’inscrit dans la lignée de la dynamique de croissance du reste de l’année, en dépit de bases de comparaison très élevées.

Le résultat opérationnel courant 2017 de Gucci croît de +69,1% en données publiées et la marge opérationnelle atteint un niveau record, à 34,2%, en hausse de 550 points de base.

Bottega Veneta : consolidation et redéploiement

Bottega Veneta confirme la bonne exécution des plans d’actions engagés. Le chiffre d’affaires 2017 de la Maison atteint 1 176,3 millions d’euros, en hausse de +0,2% en données publiées et de +2,4% en comparable. Bottega Veneta continue de renforcer l’exclusivité de son positionnement et de privilégier la distribution de ses produits dans son réseau de magasins en propre. Le chiffre d’affaires réalisé dans ce dernier augmente de +4,0% sur l’année, tiré par l’augmentation des ventes en Europe de l’Ouest (+7,3% en comparable).

Bottega Veneta délivre une performance solide au quatrième trimestre 2017, avec un chiffre d’affaires en hausse de +4,7% en comparable. Les ventes dans les magasins en propre progressent pour leur part de +6,0% sur la période.

Le résultat opérationnel courant 2017 s’élève à 294,0 millions d’euros et la marge opérationnelle s’établit à 25,0%.

Yves Saint Laurent : une trajectoire de croissance et de profitabilité remarquable

Yves Saint Laurent réalise de nouveau une performance exceptionnelle sur l’année, avec un chiffre d’affaires 2017 en hausse de +23,0% en données publiées et de +25,3% en comparable, atteignant 1 501,4 millions d’euros. Les ventes réalisées dans les magasins en propre progressent de +27,3% en comparable, tirées par une progression du chiffre d’affaires dans toutes les zones géographiques. Cette excellente performance repose tant sur la fidélisation de la clientèle locale que sur l’attractivité renforcée de la Maison auprès des touristes, notamment en Europe de l’Ouest (+27,1% en comparable). Le réseau Wholesale affiche une croissance de +20,1%. Toutes les principales catégories de produits enregistrent une croissance très solide de leurs ventes.

La très forte dynamique de croissance d’Yves Saint Laurent se confirme au quatrième trimestre 2017 (+22,9% en comparable), la Maison délivrant ainsi son 17e trimestre consécutif de croissance supérieure à 20%.

Le résultat opérationnel courant 2017 de la Maison s’établit à 376,9 millions d’euros (+40,4% en données publiées) et la marge opérationnelle franchit pour la première fois le seuil des 25%.

Autres marques de Luxe : accélération de la croissance tant en Couture & Maroquinerie qu’en Montres & Joaillerie

Les autres marques de Luxe enregistrent une croissance robuste de leur chiffre d’affaires 2017 (+12,3% en données publiées et +14,1% en comparable), s’établissant à 1 906,9 millions d’euros. Les principales zones géographiques participent à cette accélération des ventes, avec notamment de très bonnes performances en Europe de l’Ouest et au Japon (respectivement à +17,0% et à +19,9% en comparable). La progression des ventes réalisées dans les boutiques en propre, à laquelle toutes les marques contribuent, est de +26,3% en comparable. Quant aux ventes réalisées dans le réseau Wholesale, elles progressent de +7,4% en comparable.

Les marques de Couture & Maroquinerie enregistrent une croissance remarquable de leur chiffre d’affaires, à +17,8% en comparable, tirée notamment par l’excellente performance de Balenciaga dont les ventes progressent dans toutes les catégories de produits et dans toutes les zones géographiques.

Les Maisons d’Horlogerie & Joaillerie affichent une hausse très solide des ventes, à +8,7% en comparable. La performance des Maisons de Joaillerie en 2017 illustre la mise en œuvre de leurs plans stratégiques de développement et d’investissement, tandis que les Manufactures Horlogères délivrent une année de croissance de leurs ventes qui reflète l’accueil réservé à leurs créations et innovations.

Au quatrième trimestre 2017, le chiffre d’affaires des autres marques de Luxe affiche une progression de +18,8% en comparable, à laquelle contribue en particulier Balenciaga qui signe la plus forte croissance de l’ensemble des marques du Groupe.

Le résultat opérationnel courant 2017 des autres marques de Luxe atteint 116,0 millions d’euros.

ACTIVITÉS SPORT & LIFESTYLE : CROISSANCE SOUTENUE, TIRÉE PAR L’EXCELLENTE PERFORMANCE DE PUMA

               
Chiffre d’affaires

(En millions d’euros)

2017   2016   Variation en données publiées   Variation en comparable (1)
               
Activités Sport & Lifestyle 4 381,9 3 883,7 +12,8% +14,7%
Puma 4 151,7 3 642,2 +14,0% +15,8%
Autres marques 230,2   241,5   -4,7%   -3,2%

(1) Variation à périmètre et taux de change comparables.

               
Résultat opérationnel courant

(En millions d’euros)

2017   2016   Variation

M€

  Variation

% (1)

Activités Sport & Lifestyle 244,0   123,2   120,8   +98,1%
Puma 243,9 126,6 117,3 +92,7%
Autres marques 0,1   (3,4)   3,5   +102,9%

(1) Variation en données publiées.

En 2017, le chiffre d’affaires des activités Sport & Lifestyle atteint 4 381,9 millions d’euros, en hausse de +12,8% en données publiées et de +14,7% en comparable. Les ventes sont en hausse dans l’ensemble des canaux de distribution et dans toutes les principales zones géographiques. Les activités Sport & Lifestyle affichent une croissance solide dans toutes les principales catégories de produits, en particulier les Chaussures (+23,3% en comparable).

Le résultat opérationnel courant 2017 des activités Sport & Lifestyle atteint 244,0 millions d’euros, doublant quasiment sur l’année (+98,1%).

Pour la première fois, le chiffre d’affaires annuel de Puma franchit le seuil des 4 milliards d’euros. En croissance de +14,0% en données publiées et +15,8% en comparable, il atteint 4 151,7 millions d’euros. Les ventes Wholesale, qui représentent 76,5% de l’activité de la marque, progressent de +14,0% en comparable. Les ventes réalisées dans le réseau de distibution en propre augmentent quant à elles de +22,9%.

Au quatrième trimestre 2017, Puma poursuit sa trajectoire de croissance, avec un chiffre d’affaires en hausse de +14,6% en comparable.

Le résultat opérationnel courant 2017 de Puma a presque doublé sur l’année (+92,7%), atteignant 243,9 millions d’euros.

*

« Corporate et autres » : intégration des ventes de Kering Eyewear

Pour la première fois, les activités « Corporate et autres » intègrent cette année l’activité de Kering Eyewear, qui exploite la licence Gucci pour les lunettes et montures depuis janvier 2017. En 2017, l’activité de Kering Eyewear a été très soutenue et ses ventes se sont établies à 352 millions d’euros. Sa contribution au chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 272 millions d’euros après élimination des ventes intra-groupe et des royalties perçues par les marques. Elle contribue ainsi à 2,2 points de croissance organique à change constant du Groupe.

Autres éléments du compte de résultat

Les autres produits et charges opérationnels non courants représentent une charge nette de 241,7 millions d’euros, contre 506,0 millions en 2016.

Le coût de l’endettement financier net s’est établi à 128,2 millions d’euros, inchangé par rapport à 2016.

Les charges financières s’élèvent au total à 242,6 millions d’euros, contre 201,8 millions d’euros en 2016.

Le taux effectif d’impôt s’élève à 24,0%.

Le résultat net part du Groupe s’établit à 1 785,6 millions d’euros, en croissance de +119,5%.

Le résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants dépasse les 2 milliards d’euros, s’établissant à 2 001,9.

Flux de trésorerie et structure financière

La génération de cash-flow libre opérationnel est l’un des objectifs financiers majeurs du Groupe.

Le cash-flow libre opérationnel de Kering s’élève à 2 318,3 millions d’euros en 2017, soit près du double du niveau de 2016.

Kering affiche une structure financière très solide au 31 décembre 2017 :

           
(En millions d’euros) 2017   2016   Variation
Capitaux engagés 15 675,0   16 334,6   (659,6)
Capitaux propres 12 626,4 11 963,9 662,5
Endettement financier net (EFN) 3 048,6   4 370,7   (1 322,1)

L’endettement financier net du Groupe s’élève à 3 048,6 millions d’euros au 31 décembre 2017, en baisse de 1 322,1 millions d’euros par rapport à la clôture de l’exercice précédent. Il correspond à un ratio de 0,9x l’EBITDA.

       
  2017   2016
Gearing (EFN / Capitaux propres) 24,1%   36,5%
Ratio de solvabilité (EFN / EBITDA) 0,9   1,9

Dividende

1. Distribution de dividende en numéraire

Le Conseil d’administration de Kering du 12 février 2018 a décidé de proposer à l’Assemblée générale appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2017, de distribuer au titre de cet exercice un dividende en numéraire de 6,00 euros par action, en croissance de +30% par rapport à 2016.

Un acompte sur ce dividende en numéraire de 2,00 euros par action a été mis en paiement le 17 janvier 2018, suite à la décision du Conseil d’administration de Kering du 14 décembre 2017.

Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée générale, le solde du dividende en numéraire sera détaché le 14 mai 2018 (avant bourse), les positions arrêtées le 15 mai au soir, pour une mise en paiement le 16 mai 2018.

2. Distribution exceptionnelle de dividende en nature d’actions PUMA

Le Conseil d’administration de Kering du 11 janvier 2018 a décidé de proposer également à l’Assemblée générale du 26 avril 2018 de distribuer un dividende en nature sous la forme d’actions PUMA SE (« PUMA ») représentant 70,40% du total des actions PUMA en circulation, sachant que le Groupe en détient 86,25% au 31 décembre 2017. A l’issue de cette opération, Kering conservera 2 368 558 actions PUMA, soit 15,85% du capital en circulation et des droits de vote de PUMA. Cette distribution en nature sera détachée le 14 mai 2018 (avant bourse) et mise en paiement le 16 mai 2018, sur les positions arrêtées le 15 mai au soir.

Perspectives

Positionné sur des marchés structurellement porteurs, Kering dispose de fondamentaux très solides, d’un portefeuille équilibré de marques complémentaires et à fort potentiel, et de priorités très clairement établies.

Comme en 2017, l’attention sera portée en 2018, pour les activités Luxe, sur la croissance du chiffre d’affaires à magasins comparables, avec une expansion du réseau de magasins ciblée et sélective, et sur tous les leviers pour faire progresser durablement les marges opérationnelles.

Concernant les activités Sport & Lifestyle, PUMA anticipe un nouvel exercice de progression sensible de son chiffre d’affaires et de sa marge opérationnelle. Si l’Assemblée générale des actionnaires de Kering approuve la résolution visant à distribuer, sous la forme d’un dividende en nature, 70,40% du total des actions PUMA en circulation, l’exposition du Groupe à ces activités sera de facto réduite.

Le Groupe évolue dans un environnement qui demeure incertain, qu’il s’agisse du contexte macro-économique ou des aléas géopolitiques, avec des événements qui peuvent notamment influencer les tendances de consommation et les flux touristiques.

Par ailleurs, l’évolution récente des parités monétaires, et notamment le renforcement de l’euro contre la plupart des autres devises, est un élément susceptible de peser sur les indicateurs du Groupe.

Dans ces conditions, et dans la continuité de ce que le Groupe a mis en œuvre avec succès en 2017, Kering s’astreindra en 2018 à un pilotage et une allocation rigoureuse de ses ressources, en vue d’améliorer à nouveau sa performance opérationnelle, de maintenir une génération de cash-flow élevée et de faire progresser la rentabilité de ses capitaux employés.

***

Le Conseil d’administration de Kering s’est réuni le 12 février 2018 sous la présidence de François-Henri Pinault, et a arrêté les comptes consolidés pour l’exercice 2017. Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées et le rapport de certification est en cours d’émission.

PRÉSENTATION

Une retransmission en direct sur Internet de la présentation des résultats annuels 2017 aura lieu le mardi 13 février 2018 à 9h (heure de Paris), sur le site www.kering.com. Les fichiers de présentation et le rapport financier 2017 (PDF) seront disponibles avant la présentation.

Une version différée sera disponible en ligne au cours de la journée.

Vous pouvez également suivre la présentation par téléphone, en direct et en différé :

Version française :
Ecoute en direct : +33 (0)1 72 72 74 03
Code pour l’écoute en direct : 50394660#

Ecoute différée : +33 (0)1 70 71 01 60
Code pour l’écoute différée : 418726331#

Version anglaise :
Ecoute en direct : +44 (0)207 194 3759
Code pour l’écoute en direct : 39613580#

Ecoute différée : +44 (0)203 364 5147
Code pour l’écoute différée : 418726334#

A propos de Kering

Groupe mondial de Luxe, Kering développe un ensemble de maisons de luxe dans la mode, la maroquinerie, la joaillerie et l’horlogerie : Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Brioni, Christopher Kane, McQ, Stella McCartney, Tomas Maier, Boucheron, Dodo, Girard-Perregaux, Pomellato, Qeelin et Ulysse Nardin. Kering développe également les marques de Sport & Lifestyle Puma, Volcom et Cobra. En encourageant l’imagination sous toutes ses formes, Kering permet à ses marques de réaliser leur potentiel de croissance et ouvre la voie à des méthodes plus durables.

Kering a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 15,5 milliards d’euros et rassemblait plus de 44 000 collaborateurs au 31 décembre. L’action Kering est cotée à Euronext Paris (FR 0000121485, KER.PA, KER.FP).

 
31 DÉCEMBRE 2017

EXTRAIT DES COMPTES CONSOLIDÉS ET AUTRES

INFORMATIONS RELATIVES AUX RÉSULTATS 2017

   
 
 
Sommaire page
 
Principaux faits marquants 2017 12
Compte de résultat consolidé 14
Etat de la situation financière consolidée 15
Etat des flux de trésorerie consolidés 16
Répartition du chiffre d’affaires 17
Répartition du résultat opérationnel courant 19

Définitions des indicateurs financiers non définis par les normes IFRS

  20

PRINCIPAUX FAITS MARQUANTS 2017

Kering Eyewear – Accord stratégique avec le groupe Richemont

Kering a annoncé le 1er juin 2017 que Kering Eyewear et la Maison Cartier, détenue par Compagnie Financière Richemont, ont finalisé leur accord stratégique pour développer la catégorie Eyewear, selon les termes annoncés le 21 mars 2017. Cet accord vise à associer les opérations afin de créer une plateforme performante pour le développement, la fabrication et la commercialisation à l’échelle mondiale des collections de lunettes Cartier.

Selon les termes de cet accord, Richemont a pris une participation minoritaire au capital de Kering Eyewear, société spécialisée entièrement dédiée à l’activité Eyewear de douze marques du groupe Kering (Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Alexander McQueen, Brioni, Christopher Kane, McQ, Stella McCartney, Tomas Maier, Boucheron, Pomellato et Puma). Kering Eyewear a intégré notamment dans ses activités l’entité Manufacture Cartier Lunettes de Sucy-en-Brie (France).

La présentation de la collection de lunettes Cartier Printemps-Eté 2018 lors du Mondial de l’Optique Silmo à Paris (du 6 au 9 octobre 2017), a marqué le lancement officiel de ce partenariat.

L’entité Manufacture Cartier Lunettes a été consolidée au second semestre 2017.

Changement managérial et transition créative – Autres marques de Luxe

Kering a annoncé, le 17 mars 2017, la nomination de Fabrizio Malverdi en tant que CEO de Brioni. Le 15 juin 2017, Brioni a annoncé la nomination de Nina-Maria Nitsche en tant que Directrice de la création, en charge de l’image et des collections de la Maison.

Kering a annoncé, le 17 août 2017, la nomination de Patrick Pruniaux en tant que CEO de la maison horlogère suisse Ulysse Nardin.

Nomination et gouvernance d’entreprise chez Kering

Kering a annoncé, le 4 décembre 2017, la nomination de Grégory Boutté en tant que Directeur du Digital et de la Relation Client et membre du Comité exécutif du Groupe. Il a pour mission de conduire la transformation digitale du Groupe et de diriger le développement des fonctions e-commerce, CRM et gestion des données.

Emission obligataire

Kering a réalisé, le 28 mars 2017, une émission obligataire à taux fixe de 300 millions d’euros à 10 ans assortie d’un coupon de 1,50% et dont le règlement/livraison a eu lieu le 5 avril 2017.

FAITS MARQUANTS POSTERIEURS A LA CLÔTURE DE L’EXERCICE

Projet de distribution exceptionelle en nature d’actions PUMA aux actionnaires de Kering

Le Conseil d’administration de Kering du 11 janvier 2018 a décidé de proposer à l’Assemblée générale du 26 avril 2018 appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2017, l’approbation d’une distribution exceptionnelle de dividende en nature sous la forme d’actions PUMA SE (« PUMA »), à concurrence de 1 action PUMA pour 12 actions Kering détenues. Cette distribution, si elle est approuvée, sera mise au paiement le 16 mai 2018. A l’issue de cette opération, le groupe Kering conservera 15,85% du capital en circulation et des droits de vote de PUMA. Cette distribution aura pour principale conséquence la perte de contrôle de PUMA à la date de paiement du dividende.

AUTRES ANNONCES INTERVENUES EN 2017

Rénovation de la boutique historique de Boucheron place Vendôme

Le 30 mars 2017, Kering a annoncé le lancement de la rénovation du 26, Place Vendôme, boutique emblématique de la Maison Boucheron. Ce projet a pour ambition de mettre en valeur l’architecture et les volumes originels de ce bâtiment, en partie classé Monument Historique, à l’occasion du 160e anniversaire de la Maison.

Accord entre Kering et Alibaba Group en matière de coopération et d’application des droits de propriété intellectuelle

Le 3 août 2017, Kering, d’une part, et Alibaba Group et sa filiale Ant Financial Services, d’autre part, ont annoncé un accord de coopération en matière de protection de la propriété intellectuelle et d’engagement d’actions conjointes en ligne et hors ligne contre les contrefacteurs, ceci afin de proposer au client la meilleure expérience possible dans un environnement fiable.

Kering et LVMH lancent une charte sur les relations de travail et le bien-être des mannequins

Le 6 septembre 2017, Kering et LVMH ont annoncé avoir décidé d'établir une charte sur les relations de travail avec les mannequins, d’ores et déjà appliquée à l'ensemble de leurs marques.

Classements & Certifications

Le 19 septembre 2017, Kering a été classé pour la troisième année parmi les « industry leaders » du Dow Jones Sustainability Index (DJSI), se hissant au premier rang du secteur Textile, habillement et produits de Luxe.

Compte de résultat consolidé

   
(En millions d'euros) 2017 2016
  ACTIVIT ÉS POURSUIVIES        
Produits des activités ordinaires 15 477,7 12 384,9
Coût des ventes   (5 344,7)   (4 595,3)
Marge brute   10 133,0   7 789,6
Charges de personnel (2 443,6) (1 983,7)
Autres produits et charges opérationnels courants   (4 741,4)   (3 919,7)
Résultat opérationnel courant   2 948,0   1 886,2
Autres produits et charges opérationnels non courants   (241,7)   (506,0)
Résultat opérationnel   2 706,3   1 380,2
Charges financières (nettes)   (242,6)   (201,8)
Résultat avant impôt   2 463,7   1 178,4
Impôt sur le résultat (591,0) (296,1)
Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence   (2,0)   (2,2)
Résultat net des activités poursuivies   1 870,7   880,1
dont part du Groupe 1 791,2 825,1
dont part des intérêts non contrôlés   79,5   55,0
 
ACTIVIT ÉS ABANDONNÉES        
Résultat net des activités abandonnées   (5,6)   (11,6)
dont part du Groupe (5,6) (11,6)
dont part des intérêts non contrôlés
 
Résultat net de l'ensemble consolidé   1 865,1   868,5
Résultat net part du Groupe 1 785,6 813,5
Résultat net part des intérêts non contrôlés 79,5 55,0

R ÉSULTAT PAR ACTION

       
Résultat net part du Groupe 1 785,6 813,5
Résultat par action (en euros) 14,17 6,46
  Résultat dilué par action (en euros)   14,17   6,46
Résultat net part du Groupe des activités poursuivies 1 791,2 825,1
Résultat par action (en euros) 14,22 6,55
  Résultat dilué par action (en euros)   14,22   6,55
Résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants 2 001,9 1 281,9
Résultat par action (en euros) 15,89 10,17
  Résultat dilué par action (en euros)   15,89   10,17

Etat de la situation financière consolidée

   
ACTIF
(En millions d'euros) 31/12/2017 31/12/2016
Ecarts d’acquisition 3 421,2 3 533,5
Marques et autres immobilisations incorporelles 11 159,0 11 272,7
Immobilisations corporelles 2 267,6 2 206,5
Participations dans les sociétés mises en équivalence 48,6 48,3
Actifs financiers non courants 364,3 480,4
Actifs d'impôts différés 964,6 927,0
Autres actifs non courants   35,4   30,4
Actif non courant   18 260,7   18 498,8
Stocks 2 699,1 2 432,2
Créances clients 1 366,5 1 196,4
Créances d'impôts exigibles 78,6 105,6
Autres actifs financiers courants 155,6 131,0
Autres actifs courants 880,3 725,4
Trésorerie et équivalents de trésorerie   2 136,6   1 049,6
Actif courant   7 316,7   5 640,2
Total actif   25 577,4   24 139,0
 
PASSIF
(En millions d'euros) 31/12/2017 31/12/2016
Capital social 505,2 505,2
Réserves liées au capital 2 428,3 2 428,3
Titres d'autocontrôle
Réserves de conversion (131,7) 87,8
Réévaluation des instruments financiers 76,0 16,8
Autres réserves   9 070,4   8 231,6
Capitaux propres - Part revenant au Groupe   11 948,2   11 269,7
Capitaux propres - Part revenant aux intérêts non contrôlés   678,2   694,2
Capitaux propres   12 626,4   11 963,9
Emprunts et dettes financières à long terme 4 245,5 4 185,8
Autres passifs financiers non courants 0,7 19,6
Provisions pour retraites et autres avantages similaires 125,7 142,6
Provisions 55,5 74,0
Passifs d'impôts différés 2 712,2 2 854,5
Autres passifs non courants   48,8    
Passif non courant   7 188,4   7 276,5
Emprunts et dettes financières à court terme 939,7 1 234,5
Autres passifs financiers courants 367,6 285,9
Dettes fournisseurs 1 240,7 1 098,5
Provisions pour retraites et autres avantages similaires 10,7 8,2
Provisions 182,4 143,7
Dettes d'impôts exigibles 815,4 398,5
Autres passifs courants   2 206,1   1 729,3
Passif courant   5 762,6   4 898,6
Total passif   25 577,4   24 139,0

Etat des flux de trésorerie consolidés

   
(En millions d'euros) 2017 2016
Résultat net des activités poursuivies 1 870,7 880,1
Dotations nettes courantes aux amortissements et provisions sur actif opérationnel non courant 516,4 432,0
Autres produits et charges sans contrepartie en trésorerie   72,1   295,0
Capacité d'autofinancement   2 459,2   1 607,1
Charges et produits d'intérêts financiers 198,4 179,3
Dividendes reçus (1,2) (0,7)
Charge nette d'impôt exigible   822,9   386,1
Capacité d'autofinancement avant impôts, dividendes et intérêts   3 479,3   2 171,8
Variation du besoin en fonds de roulement (94,3) (84,4)
Impôts sur le résultat payés   (364,9)   (295,5)
Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles   3 020,1   1 791,9
Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles (752,0) (611,0)
Cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles 50,2 8,5
Acquisitions de filiales nettes de la trésorerie acquise 1,6 (4,2)
Cessions de filiales et d'entreprises associées nettes de la trésorerie cédée (6,0)
Acquisitions d'autres actifs financiers (69,1) (87,4)
Cessions d'autres actifs financiers 36,0 16,4
Intérêts et dividendes reçus   8,0   14,0
Flux nets de trésorerie liés aux activités d'investissement   (725,3)   (669,7)
Dividendes versés aux actionnaires de Kering S.A., Société mère (580,9) (504,9)
Dividendes versés aux intérêts non contrôlés des filiales consolidées (35,0) (36,5)
Transactions avec les intérêts non contrôlés (27,8) (0,2)
Acquisitions ou cessions d’actions d’autocontrôle 0,2 0,5
Emission d'emprunts 321,7 570,5
Remboursement d'emprunts (410,1) (51,9)
Augmentation / Diminution des autres dettes financières (363,4) (1 054,7)
Intérêts versés et assimilés   (203,5)   (186,6)
Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement   (1 298,8)   (1 263,8)
Flux nets liés aux activités abandonnées (6,3) (17,7)
Incidence des variations des cours de change   152,1   13,9
Variation nette de la trésorerie   1 141,8   (145,4)
         
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de l'exercice 757,5 902,9
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de l'exercice   1 899,3   757,5

Répartition du chiffre d’affaires

                               
(En millions d’euros) T4 2017   T4 2016   Variation

en données publiées

  Variation en comparable (1)   2017   2016   Variation

en données publiées

  Variation en comparable (1)
Activités Luxe 3 086,8   2 476,6   +24,6%   +30,5%   10 795,8   8 469,4   +27,5%   +29,9%
Gucci 1 824,9 1 342,5 +35,9% +42,6% 6 211,2 4 378,3 +41,9% +44,6%
Bottega Veneta 305,2 308,4 -1,0% +4,7% 1 176,3 1 173,4 +0,2% +2,4%
Yves Saint Laurent 406,9 346,2 +17,5% +22,9% 1 501,4 1 220,2 +23,0% +25,3%
Autres marques de Luxe 549,8 479,5 +14,7% +18,8% 1 906,9 1 697,5 +12,3% +14,1%
 
Activités Sport & Lifestyle 1 104,1 1 022,5 +8,0% +14,0% 4 381,9 3 883,7 +12,8% +14,7%
Puma 1 045,0 961,7 +8,7% +14,6% 4 151,7 3 642,2 +14,0% +15,8%
Autres marques de

Sport & Lifestyle

59,1 60,8 -2,8% +4,2% 230,2 241,5 -4,7% -3,2%
 
Corporate et autres 65,6 8,2 n.a. n.a. 300,0 31,8 n.a. n.a.
                               
KERING - Activités poursuivies 4 256,5   3 507,3   +21,4%   +27,4%   15 477,7   12 384,9   +25,0%   +27,2%

(1) A périmètre et taux de change comparables.

Chiffre d’affaires du premier trimestre, du deuxième trimestre, du troisième trimestre et du quatrième trimestre 2017

                                                               
(En millions d’euros) T4 2017   T4 2016   Variation

en données publiées

  Variation en com-parable (1)   T3 2017   T3 2016   Variation

en données publiées

  Variation en compa-rable (1)   T2 2017   T2 2016   Variation

en données publiées

  Variation en compa-rable (1)   T1 2017   T1 2016   Variation

en données publiées

  Variation en compa-rable (1)
Activités Luxe 3 086,8   2 476,6   +24,6%   +30,5%   2 677,8   2 114,9   +26,6%   +32,3%   2 614,1   2 074,2   +26,0%   +25,3%   2 417,1   1 803,7   +34,0%   +31,6%
Gucci 1 824,9 1 342,5 +35,9% +42,6% 1 553,8 1 088,3 +42,8% +49,4% 1 478,5 1 053,3 +40,4% +39,3% 1 354,0 894,2 +51,4% +48,3%
Bottega Veneta 305,2 308,4 -1,0% +4,7% 280,7 293,8 -4,5% +0,9% 310,0 303,3 +2,2% +1,7% 280,4 267,9 +4,7% +2,3%
Yves Saint Laurent 406,9 346,2 +17,5% +22,9% 383,7 326,1 +17,7% +22,2% 346,4 278,7 +24,3% +23,7% 364,4 269,2 +35,4% +33,4%
Autres marques de luxe 549,8 479,5 +14,7% +18,8% 459,6 406,7 +13,0% +17,0% 479,2 438,9 +9,2% +9,1% 418,3 372,4 +12,3% +11,1%
 
Activités Sport & Lifestyle 1 104,1 1 022,5 +8,0% +14,0% 1 191,3 1 064,4 +11,9% +15,9% 1 022,4 883,7 +15,7% +14,7% 1 064,1 913,1 +16,5% +14,0%
Puma 1 045,0 961,7 +8,7% +14,6% 1 125,7 994,1 +13,2% +17,3% 972,1 830,5 +17,0% +16,1% 1 008,9 855,9 +17,9% +15,3%
Autres marques de

Sport & Lifestyle

59,1 60,8 -2,8% +4,2% 65,6 70,3 -6,7% -3,2% 50,3 53,2 -5,5% -7,4% 55,2 57,2 -3,5% -6,3%
 
Corporate et autres 65,6 8,2 n.a. n.a. 55,9 5,4 n.a. n.a. 86,2 11,2 n.a. n.a. 92,3 7,0 n.a. n.a.
                                                               
KERING - Activités poursuivies 4 256,5   3 507,3   +21,4%   +27,4%   3 925,0   3 184,7   +23,2%   +28,4%   3 722,7   2 969,1   +25,4%   +24,6%   3 573,5   2 723,8   +31,2%   +28,6%

(1) A périmètre et taux de change comparables.

Répartition du résultat opérationnel courant

               
(En millions d’euros) 2017   2016   Variation M €   Variation % (1)
               
Activités Luxe 2 911,0   1 936,0   975,0   +50,4%
Gucci 2 124,1 1 256,3 867,8 +69,1%
Bottega Veneta 294,0 297,4 (3,4) -1,1%
Yves Saint Laurent 376,9 268,5 108,4 +40,4%
Autres marques de Luxe 116,0 113,8 2,2 +1,9%
 
Activités Sport & Lifestyle 244,0 123,2 120,8 +98,1%
Puma 243,9 126,6 117,3 +92,7%
Autres marques de Sport & Lifestyle 0,1 (3,4) 3,5 +102,9%
 
Corporate & Autres (207,0) (173,0) (34,0) -19,7%
               
Résultat opérationnel courant 2 948,0   1 886,2   1 061,8   +56,3%

(1) En données publiées.

DÉFINITIONS DES INDICATEURS FINANCIERS NON DÉFINIS PAR LES NORMES IFRS

Chiffre d’affaires « réel » et « comparable »

Le chiffre d’affaires (ou produit des activités ordinaires) « réel » du Groupe correspond à son chiffre d’affaires publié. Le Groupe utilise, par ailleurs, la notion de « comparable » qui permet de mesurer la croissance organique de ses activités. La notion de chiffre d’affaires « comparable » consiste à retraiter le chiffre d’affaires 2016 en :

  • neutralisant la part de chiffre d’affaires relative aux entités cédées en 2016 ;
  • en intégrant la part de chiffre d’affaires relative aux entités acquises en 2017 ;
  • en recalculant l’ensemble du chiffre d’affaires 2016 aux taux de change 2017.

Ces retraitements permettent ainsi d’obtenir une base comparable à taux et périmètre constants, afin d’identifier la croissance dite « organique » ou « interne » du Groupe.

Résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel total de Kering inclut l’ensemble des produits et des coûts directement liés aux activités du Groupe, que ces produits et charges soient récurrents ou qu’ils résultent de décisions ou d’opérations ponctuelles et atypiques.

Les « Autres produits et charges opérationnels non courants », qui regroupent les éléments inhabituels, anormaux et peu fréquents, sont de nature à affecter la pertinence du suivi de la performance économique des entreprises du Groupe. Les « Autres produits et charges opérationnels non courants » peuvent comprendre notamment des dépréciations d’écarts d’acquisition et d’autres immobilisations incorporelles et corporelles, des résultats de cession d’actifs immobilisés, des coûts de restructuration et des coûts relatifs aux mesures d’adaptation des effectifs.

En conséquence, pour le suivi des performances opérationnelles du Groupe, Kering utilise comme solde de gestion majeur le résultat opérationnel courant, défini, comme la différence entre le résultat opérationnel total et les « Autres produits et charges opérationnels non courants ».

Le résultat opérationnel courant est un agrégat intermédiaire qui permet de faciliter la compréhension de la performance opérationnelle du Groupe et qui peut servir à une approche prévisionnelle de la performance récurrente. Cet indicateur est présenté de façon constante et stable dans le temps et selon le principe de continuité et de pertinence de l’information financière.

La notion de résultat opérationnel courant à taux de change comparables intègre pour 2016 les effets de change sur le chiffre d’affaires et les achats des sociétés du Groupe, la variation du résultat des couvertures de change et l’effet des variations des devises sur la consolidation des résultats opérationnels courant hors zone euro.

EBITDA

Le Groupe utilise, pour le suivi de sa performance opérationnelle, un solde intermédiaire de gestion intitulé EBITDA. Cet indicateur financier correspond au résultat opérationnel courant augmenté des dotations nettes aux amortissements et des provisions sur actifs opérationnels non courants, comptabilisées en résultat opérationnel courant.

La notion d’EBITDA à taux de change comparables se définit selon les mêmes principes que ceux du résultat opérationnel courant à taux de change comparables.

Cash-flow libre opérationnel et cash-flow disponible

Le Groupe utilise également un agrégat intermédiaire pour le suivi de sa performance financière dénommé cash-flow libre opérationnel. Cet indicateur financier correspond aux flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles sous déduction des investissements opérationnels nets (définis comme les acquisitions et cessions d’immobilisations corporelles et incorporelles).

Le cash-flow disponible correspond au cash-flow libre opérationnel augmenté des intérêts et dividendes reçus et diminué des intérêts versés et assimilés.

Endettement financier net

L’endettement financier net est constitué de l’endettement financier brut incluant les intérêts courus non échus diminué de la trésorerie nette, tels que définis par la recommandation du Conseil national de la comptabilité n° 2009-R.03 du 2 juillet 2009.

L’endettement financier net prend en compte les instruments financiers de couverture de juste valeur inscrits au bilan et relatifs aux emprunts bancaires et obligataires dont le risque de taux est couvert en totalité ou en proportion dans le cadre d’une relation de juste valeur.

Taux d’impôt courant

Le taux d’impôt courant correspond au taux d’impôt effectif hors effet d’impôt relatif aux « Autres produits et charges opérationnels non-courants ».

Kering
Presse
Emilie Gargatte, +33 (0)1 45 64 61 20
emilie.gargatte@kering.com
ou
Astrid Wernert, +33 (0)1 45 64 61 57
astrid.wernert@kering.com
ou
Analystes/investisseurs
Claire Roblet, +33 (0)1 45 64 61 49
claire.roblet@kering.com
ou
Laura Levy, +33 (0)1 45 64 60 45
laura.levy@kering.com
www.kering.com
Twitter: @KeringGroup
LinkedIn: Kering
Instagram: @kering_official
YouTube: KeringGroup