Webdisclosure.fr

Search

LDC (EPA:LOUP) LDC retenu par le Tribunal de Commerce de Rennes pour son Offre de reprise partielle des actifs et des activités du Groupe Doux.

Directive transparence : information réglementée Autres communiqués

18/05/2018 17:31

10/08/2018 11:37
01/08/2018 17:30
26/07/2018 15:12
18/07/2018 17:43
13/07/2018 15:14
13/07/2018 15:11
04/07/2018 17:40
02/07/2018 18:01
12/06/2018 10:18
30/05/2018 17:40
COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 18 mai 2018

  LDC retenu par Le Tribunal de Commerce de Rennes pour son Offre de reprise
             partielle des actifs et des activités du Groupe Doux

Sablé-sur-Sarthe, le 18 mai 2018 - Le Groupe LDC (FRFR0013204336 - LOUP)
anonce avoir été retenu par le Tribunal de Commerce de Rennes pour son offre
de reprise partielle des actifs et des activités du Groupe Doux. Le Groupe
avait déposé cette offre le 29 mars 2018 dans le cadre d'une conciliation
ouverte avec la société.

L'Offre prévoit, en ce qui concerne LDC, la reprise de 290 salariés dont 79
sous conditions de mobilité sur un site de proximité. 247 reclassements de
proximité sont également proposés au sein du Groupe LDC. 60 MEUR seront
investis dans le cadre de ce plan.

A Châteaulin, le plan prévoit la construction d'un nouveau site industriel
d'abattage et de découpe de volailles dédié aux marchés industriels (PAI)
et de la restauration. Dans cette perspective un investissement industriel de
55 MEUR est programmé.

A l'horizon 2020, ce site devrait employer 250 collaborateurs pour une
capacité d'abattage de 400 000 poulets par semaine. Ce projet industriel
s'inscrit parfaitement dans le cadre de la stratégie volontaire menée par le
Groupe de reconquête des Importations.

L'ancien site a été cédé au principal client du Groupe Doux, Al Munajem, 
pour la gestion des activités " surgelé " dédiées au grand export, métier
historique du site, sous le nom de " France Poultry ".

LDC reprendra également le site de produits élaborés de Quimper et
l'intégralité de ses salariés. Un investissement de 5 MEUR est programmé
afin de renforcer la compétitivité du site sur les marchés internationaux.

Sur les activités amont l'Offre prévoit le maintien des activités et des
éleveurs en Bretagne comme en Vendée. En Bretagne, une société mixte
Yer-Breizh sera créée dont les actionnaires (LDC Amont, Al Munajem,
Triskalia, Terrena et Région Bretagne) assureront les approvisionnements.

En Vendée, la reprise de la totalité des activités aliment et d'élevage
ainsi que de ses salariés est prévue au travers de la société Huttepain
Vendée. Dans ce cadre, un accord a été conclu entre Terrena et LDC.

Tous les éleveurs pourront être accueillis dans les organisations d'élevage
des deux Groupes.

Enfin pour le site de Chantonnay, sans repreneur à ce jour, le Groupe LDC
offrira à l'ensemble des salariés du site un poste sur des unités de la
société Arrivé Maître Coq (filiale du Groupe LDC) implantées dans un rayon
de moins de 25 kilomètres.

La décision du Tribunal de Commerce de Rennes sera effective à compter du
mardi 22 mai 2018, minuit.

Avec cette décision, LDC réaffirme sa volonté de proposer une nouvelle
ambition à la filière avicole française combinant reconquête des
importations, exigences de compétitivité et défense de l'emploi et des
produits français. Cette ambition est confortée par l'engagement des acteurs
de la filière et la mobilisation des pouvoirs publics, du CIRI et des Régions
Bretagne et Pays de Loire.

CONTACTS 

Laurent Raimbault
Directeur Administratif et Financier
02 43 62 70 00
Laurent.raimbault@ldc.fr

Stéphane Ruiz 
Directeur Associé 
01 56 88 11 11
sruiz@actifin.fr

Presse
Jennifer Jullia
01 56 88 11 19
jjullia@actifin.fr