Webdisclosure.fr

Search

STORE ELECTRONIC SYSTEMS (SES) (EPA:SESL) STORE ELECTRONIC SYSTEMS annonce ses résultats annuels 2014

Directive transparence : information réglementée Divers historique

30/03/2015 18:15

01/08/2018 17:45
30/07/2018 18:00
27/07/2018 19:00
26/07/2018 19:00
26/07/2018 18:00
09/07/2018 17:45
26/06/2018 18:00
07/06/2018 18:30
01/06/2018 18:00
31/05/2018 18:00

Résultats annuels 2014

  • Amélioration de la rentabilité opérationnelle malgré la stabilité du chiffre d'affaires
  • Ebitda courant en progression de 18% à 11,1 M€ (13,6% du CA)
  • Plan stratégique « Leapfrog 2020 »

Store Electronic Systems (Euronext : SESL, FR0010282822, éligible PEA-PME), leader des systèmes d'étiquetage électronique de gondole (EEG) pour la grande distribution alimentaire et non-alimentaire, annonce aujourd'hui ses résultats annuels pour l'exercice clos au 31 décembre 2014.

 (M€) - Comptes audités 2014 2013 %
Chiffre d'affaires 81,2 82,3 -1,3%
Résultat Opérationnel Courant (1) 6,5 6,2 +5,0%
% 8,0% 7,5% +50bp 
EBITDA courant 11,1 9,4 +18,0%
% 13,6% 11,4% +220bp
Résultat opérationnel 4,2 6,2 -32,0%
% 5,2% 7,6%  
Résultat Net 3,2 3,9 -16,3%
% 4,0% 4,7%  

Malgré une conjoncture difficile pour la grande distribution et un Chiffre d'Affaires consolidé quasi-stable à 81,2 M€ (avec Imagotag), la rentabilité courante du groupe s'améliore. Ainsi, le Résultat opérationnel Courant s'accroît de 5% à 6,5 M€ et l'Ebitda courant progresse de 18% à 11,1 M€ (13,6% du CA). Le taux de marge brute est en nette amélioration (+300 Bp) et la marge opérationnelle courante passe de 7,5% à 8,0% du CA. Le résultat opérationnel (Ebit) et le résultat net sont toutefois affectés par les charges non récurrentes liées principalement à l'acquisition d'Imagotag.

En dépit d'incertitudes conjoncturelles à court terme sur le rythme des investissements dans la grande distribution, le marché mondial des EEG bénéficie de facteurs structurels de développement à moyen terme : accroissement de la fréquence de changement des prix, développement du multicanal, hausse des coûts de main d'œuvre, besoin de connectivité client en magasin. Compte tenu du potentiel de développement de son importante base clients, du rythme d'acquisition de nouvelles enseignes et de la dynamique d'Imagotag, Store Electronic Systems anticipe un développement substantiel dans les années à venir et a élaboré un nouveau plan stratégique visant à l'accélération de la croissance rentable sur la période 2015-2020.

 

Croissance en France et à l'international hormis en Scandinavie

Comme annoncé lors du communiqué du 19 janvier dernier, le CA consolidé est quasi-stable à 81,2 M€. Le CA France progresse de +10% à 41,6 M€, stimulé par la modernisation de la base installée et le développement de nouveaux segments de marchés (proximité, non-alimentaire). Le CA international s'établit à 39,6 M€ (dont 5,7 M€ pour Imagotag) par rapport à 44,5 M€ en 2013. SES a poursuivi son développement international dans la plupart des régions du monde, mais le CA international global est affecté par un recul localisé en Scandinavie, où le CA passe de 25 M€ à 9 M€ en raison de la finalisation d'un très important déploiement réalisé en Norvège en 2013. Le CA international hors Scandinavie s'établit à 31 M€ (dont 5,7 M€ pour Imagotag) en forte croissance de +63% par rapport à 2013 et de +32% en croissance organique à périmètre comparable (25 M€ vs 19 M€ en 2013). Cette croissance a été particulièrement soutenue en Europe.

 

Amélioration de la rentabilité courante

Le résultat opérationnel courant s'établit à 6,5 M€ en progression de +5% par rapport à 2013. La marge opérationnelle courante ressort à 8,0% du CA en progression de 0,5 point par rapport à 2013 (7,5%) et ce malgré la stabilité du chiffre d'affaires. Le résultat opérationnel de Imagotag s'établit à -0,6 M€ sur l'exercice (part consolidée depuis juin 2014). A périmètre constant (hors Imagotag), la marge opérationnelle courante de SES s'établit à 9,4%.

L'excédent brut d'exploitation courant (EBITDA) s'établit à 11,1 M€ soit 13,6% du CA en progression de +18% par rapport à 2013 (15,2% du CA à périmètre constant)

La marge sur coûts variables (MCV) s'établit à 30,9 M€ vs. 28,9 M€ en 2013, en progression de +7% malgré un chiffre d'affaires quasi-stable. Le taux de marge est en progression de plus de 3 points sur un an (38% vs 35% en 2013) grâce à un mix d'affaires favorable et aux effets du plan i3.

Les charges d'exploitation courantes totales s'élèvent à 24,4 M€ pour l'année, en hausse de 1,7 M€ (+7,5%) par rapport à 2013, principalement sous l'effet de l'entrée dans le périmètre d'Imagotag (1,2 M€).

Les charges non récurrentes comprennent les dépenses exceptionnelles liées à l'acquisition d'Imagotag (honoraires de 0,6 M€ engagés au S1 et quote-part du complément de prix comptabilisée en charge à hauteur de 1,1 M€ en application de la norme IFRS 3 (2)) ainsi que les amortissements accélérés liés au déménagement du siège social et de l'entrepôt de SES (charge non cash de 0.6M€).

Après prise en compte des charges non récurrentes, le résultat opérationnel (EBIT) ressort à 4,2 M€, soit 5% du chiffre d'affaires. A périmètre constant, le résultat opérationnel s'établit à 6,5 M€ en progression de 5%.

Le résultat financier s'élève à 1,6 M€, principalement en raison de la mise à jour de la juste valeur des instruments de couverture de change. La charge d'IS s'élève à -2,6 M€, de sorte que le résultat net s'établit à 3,2 M€, soit 4% du chiffre d'affaires, en baisse de -16% par rapport à 2013.

 

Poursuite des investissements en R&D

Le groupe a poursuivi ses investissements qui se sont élevés à 8,6 M€, dont 0,8 M€ pour Imagotag (R&D Epaper et HF) et 7,8 M€ pour le périmètre SES, essentiellement consacrés à la R&D (5,6 M€), à la modernisation de son système d'information ERP et Digital SES (1,5 M€), et aux équipements du nouvel entrepôt logistique et du nouveau siège social de SES (0,7 M€).

En effet, SES a regroupé ses effectifs tertiaires d'Argenteuil dans un nouveau siège social situé à Nanterre, mieux desservi par les transports en commun et plus conforme à l'image d'une entreprise technologique innovante. Les bénéfices attendus sont à la fois une meilleure productivité grâce au regroupement d'équipes précédemment réparties sur deux sites et une capacité accrue d'attirer et fidéliser les talents. En parallèle, un nouvel entrepôt logistique plus spacieux et fonctionnel a été construit à Cergy. Ce déménagement de la plateforme logistique était un des projets centraux du volet d'amélioration de la supply chain de SES dans le projet « i3 ».

 

Trésorerie et structure financière

Suite à l'acquisition d'Imagotag, la trésorerie disponible du Groupe s'élève à 14,3 M€ à fin décembre 2014 (vs. 22,2 M€ fin 2013). La variation de trésorerie sur l'exercice (-7,9 M€) résulte d'une capacité d'autofinancement de +11,4 M€, des investissements (-8,6 M€), d'une variation de BFR de -11,2 M€, des dépenses liées l'acquisition d'Imagotag (-7,7 M€) et de flux de financement de +8,2 M€ (emprunts financiers).

La variation de BFR élevée sur l'exercice s'explique par l'entrée en périmètre d'Imagotag, la variation de la juste valeur des instruments financiers (impact BFR hors exploitation), et par les perturbations liées à la mise en place au 1er semestre du nouvel ERP de SES qui ont affecté le BFR d'exploitation, lequel s'est stabilisé au S2.

L'endettement total s'établit à 11,9 M€ à fin décembre 2014, composé de 9,5 M€ d'emprunts long terme et 2,4 M€ de complément de prix Imagotag à verser en 2016.

La trésorerie nette de clôture s'établit à 2,4 M€, soit une variation de trésorerie nette de -19,8 M€ sur l'exercice 2014 (-5,9 M€ de free cash-flow opérationnel SES et -13,9 M€ lié à l'acquisition d'Imagotag). Les capitaux propres augmentent de 20,3 M€, principalement du fait de l'augmentation de capital initiée lors de l'acquisition d'Imagotag et de la variation de juste valeur des instruments financiers de couverture.

 

Bilan du plan de transformation « i3 »

2014 est la deuxième année de mise en œuvre du plan de transformation stratégique « i3 », axé sur trois priorités - l'International, l'Innovation et l'Industrialisation - et visant à positionner SES comme leader mondial d'un secteur technologique à fort potentiel : la transformation numérique du magasin physique. Le plan d'action correspondant sera achevé en 2015 avec l'aboutissement du programme ERP & Digital SES. Sur l'ensemble des axes du plan « i3 », des résultats importants ont été obtenus :

International : CA doublé en 3 ans

SES est devenu le N°1 mondial du secteur en 2013 et a conforté en 2014 cette position de leadership. Sur le plan international, SES a établi ses principaux « hubs » régionaux à travers la mise en place de filiales et bureaux commerciaux : Mexique, Singapour, Canada, Etats-Unis, Italie, Espagne, Scandinavie. Parallèlement, SES a accéléré le développement de son réseau de partenaires de vente et services dans ces zones. Grâce à ces investissements, le CA international a doublé en 3 ans, passant de 21 M€ en 2011 à près de 40 M€ en 2014 (yc Imagotag). Le parc de magasins installés à l'international s'élève à fin 2014 à 4800 magasins (dont 1200 pour Imagotag) soit 55% du parc total détenu par SES (8800 magasins). L'année 2014 a également été marquée par la conclusion d'une opération stratégique de croissance externe internationale avec la société Imagotag qui permet au Groupe d'offrir la gamme la plus étendue et technologiquement la plus avancée de solutions d'étiquetage électronique.

Innovation : SES fait entrer l'étiquette intelligente dans l'Internet des Objets (IoT)

SES a multiplié les premières mondiales dans le domaine des nouveaux usages de l'étiquette intelligente :

  • Interactivité consommateur en rayon basée sur les étiquettes interactives sans contact (NFC) dont les installations ont atteint fin 2014 le seuil de 1000 magasins « full-NFC » en Europe. En particulier, les premières applications de self-scanning mobile couplées à une offre de couponing électronique ont été mises en œuvre dans le nouvel Intermarché d'Issy-les- Moulineaux.
  • Géolocalisation de précision basée sur les réseaux d'étiquettes intelligentes et leurs applications : mise à jour et contrôle dynamiques en temps réel des planogrammes, guidage consommateur, optimisation de productivité du Drive (picking magasin).
  • Plateforme de communication multi-protocole : suite à l'intégration de la technologie HF d' Imagotag, SES a commencé à déployer sa nouvelle infrastructure multi-fréquence permettant aux magasins de capitaliser sur la totalité des technologies d'affichage. Grâce au programme de recherche « Radio Lab », le Groupe a développé le premier Access Point intégrant les technologies HF, Wifi et BLE, permettant à la même infrastructure de supporter toutes les applications digitales BtoB et BtoC en magasin.
  • Extension de la gamme : grâce à l'acquisition d'Imagotag, le groupe a accéléré au 2nd semestre 2014 le développement et l'industrialisation d'une gamme Epaper couleur dont le lancement commercial a été officialisé au salon NRF de janvier 2015 à New-York.

 

Industrialisation : performance opérationnelle et modernisation IT

SES a poursuivi en 2014 la mise en œuvre de son programme Achat et productivité industrielle visant à améliorer la compétitivité de ses produits. Les premiers résultats tangibles de ce programme stratégique ont contribué à l'amélioration des marges au cours de l'exercice.

2014 a également été l'année de la transition informatique avec la mise en service du nouvel ERP ainsi que d'autres applications du programme « Digital SES ». Cette transformation informatique est une étape indispensable pour accroître l'agilité de l'entreprise, sa productivité et sa réduction du BFR.

 

Perspectives

En dépit d'une conjoncture difficile pour la grande distribution et d'un rythme d'adoption encore lent dans les pays faiblement équipés, le marché bénéficie de facteurs structurels de développement à moyen terme: accroissement de la fréquence de changement des prix, développement du multicanal, hausse des coûts de main d'œuvre, besoin de connectivité client en magasin, etc.

Le rapport récemment publié en 2014 par ABI Research « Next Gen Retail: Electronic Shelf Labels » anticipe un rôle central des étiquettes électroniques dans la transformation digitale du commerce de détail et prévoit une multiplication par 6 des ventes d'EEG pour atteindre 1,7 milliard de dollars en 2019.

Compte tenu du potentiel de développement de son importante base clients, du rythme d'acquisition de nouveaux clients et de la dynamique d'Imagotag, Store Electronic Systems anticipe un développement substantiel dans les années à venir.

 

Nouveau Plan stratégique : « Leapfrog 2020 »

Pour structurer la prochaine étape de développement de SES, un nouveau plan stratégique a été élaboré pour la période 2015-2020 et baptisé « Leapfrog 2020 », en référence à l'accélération attendue de la croissance dans les années à venir.

Anticipant un développement important du marché (plus d'1 milliard d'€uros d'ici 2020), et dans un contexte de concurrence accrue, SES entend rester le leader mondial en accélérant ses investissements technologiques, de compétitivité industrielle et de développement international.

Le plan Leapfrog 2020 est articulé autour de programmes opérationnels structurants : la Qualité Totale visant à faire de SES la référence de haute qualité du secteur ; l'accroissement de l'avantage de compétitivité industrielle ; la différenciation logicielle sur des solutions métier à forte valeur ajoutée ; le développement du réseau de partenaires internationaux pour optimiser la couverture géographique et des segments de marchés, la transformation digitale de l'entreprise pour en accroître l'agilité et la productivité ; enfin la mise en place de partenariats OEM spécifiques pour les applications hors retail de solutions d'affichage digital autonome non filaire à très basse consommation, dont les besoins sont en croissance dans de nombreux domaines (logistique, industrie, hôpital, bâtiment).

Thierry Gadou, Président de Store Electronic Systems conclut : « En dépit d'une conjoncture qui a pesé en 2014 sur les investissements de nos clients et le nombre de déploiements de grande ampleur, SES a généré une croissance significative en Europe hormis la Scandinavie, et améliore sa marge opérationnelle. Le chemin parcouru depuis 3 ans grâce au plan « i3 » est important : le CA international a doublé, la France a retrouvé une dynamique de croissance, SES a inventé l'étiquette intelligente et changé le potentiel et l'image du secteur ; l'entreprise s'est dotée d'outils de gestion performants ainsi que d'un entrepôt logistique et d'un siège social fonctionnels et modernes. Enfin, le Groupe a réalisé l'acquisition d'Imagotag, une opération stratégique tant d'un point de vue technologique que géographique. 2014 a aussi été une année intense de conquête avec 20 nouvelles enseignes en pilote. Malgré des incertitudes sur son rythme à court terme, le processus d'adoption des EEG est en marche : plus de 200 grands retailers mondiaux sont actuellement en cours de déploiement, de pilote ou d'étude d'opportunité, un chiffre dont la progression rapide est un signe avancé de la croissance future. L'ambition de notre nouveau plan est d'équiper d'ici 2020 plus de 20.000 magasins des solutions digitales SES qui permettront d'une part d'améliorer leur marge d'exploitation, et d'autre part de connecter, connaître, guider, informer, assister plus de 100 millions de consommateurs en point de vente. L'objectif est d'accélérer notre rythme de croissance moyen sur la période 2015-2020 par rapport à la croissance de ces dernières années (+16% par an en moyenne depuis 2010) et de réaliser plus de 75% du CA à l'international en 2020. Parallèlement, le plan prévoit la poursuite de l'amélioration de la rentabilité opérationnelle basée sur une différenciation plus forte et des effets d'échelle à l'international comme au plan industriel. Une forte réduction du BFR en % CA devra contribuer à financer la croissance attendue. Notre cap pour les 5 ans qui viennent est clair : « Digital for Retail Now! »

 

Prochain communiqué

Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015 : le 30 avril 2015 après fermeture des marchés.

 

A propos de Store Electronic Systems

Store Electronic Systems est leader des systèmes d'Étiquetage Électronique de Gondole (EEG) destinés à la grande distribution alimentaire et non alimentaire. Le Groupe conçoit, commercialise et installe chacun des composants du système (infrastructure logicielle et transmission, affichages, fixations), offrant ainsi une solution clé en main à ses clients. La gamme des produits et services proposés par SES permet aux distributeurs de dynamiser la gestion des prix de vente, d'améliorer la productivité en magasin et de développer de nouveaux usages sans contact pour les consommateurs.

Store Electronic Systems est cotée au compartiment C d'Euronext™ Paris.
www.store-electronic-systems.com

 

Contact
NewCap
Florent Alba, Relations Investisseurs & Communication Financière - Tél. : 01 44 71 98 55
falba@newcap.fr

 

 

(1) Résultat opérationnel avant charges non récurrentes : frais liés à l'acquisition Imagotag (0,6 M€) et au complément de prix de (1,1 M€) à verser en 2016 (en application de la norme IFRS 3) ; Amortissements accélérés liés au déménagement du siège et de l'entrepôt de SES pour (0,6 M€).

(2) En application des normes IFRS, les compléments de prix (« earn-out ») comportant à la fois des critères de performance et des obligations de présence du management requalifient pour partie la valorisation de ce complément de prix (« earn-out ») en charge pour un montant de 1.1 M€ (net de la réduction du complément de prix), classé en « Autres produits et charges » dans le compte de résultat.


Information réglementée
Communiqués au titre de l'obligation d'information permanente :
- Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d'affaires
Communiqué intégral et original au format PDF :
http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39291-cp-store-electronic-systems-300315.pdf
© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it's free